Remdesivir : Les hyènes et les corrompus en blouse blanche hurlent en chantant que ça marche… mais non


  • FrançaisFrançais

  • Malgré une absence d’efficacité et des effets secondaires effroyables, une propagande orchestrée veut que vous avaliez des tonnes de Remdesivir.


    Malgré une absence d'efficacité et des effets secondaires effroyables, une propagande orchestrée veut que vous avaliez des tonnes de Remdesevir.
    Publicités

    Rien n’est plus mal que d’être prophète avant quelques semaines d’une propagande savamment orchestrée. “Le marche” hurlent en choeur les hyènes et les corrompus en blouse blanche. Sans préciser qu’il s’agit que de données préliminaires et que la validité scientifique est aussi pertinente qu’un philosophe du lacet de la chaussure gauche. Sans préciser que l’étude financée et promue par les américains est une contre-mesure à l’étude chinoise, publié dans The Lancet, sur 237 patients. Le résultat est sans appel. 0 % efficacité par rapport au placebo et 66 % des patients ont eu des effets secondaires. Ces derniers étaient si graves que 12 % des patients ont dû abandonner leur traitement (défaillance des organes notamment).

    L’étude financée par le NIH et donc, sans être publiée et évaluée par les pairs dans une revue scientifique, a montré un effet positif de 31 % par rapport au groupe de placebo. Même si l’entièreté de l’essai compte 1000 personnes, seuls les résultats les plus positifs ont été montré. C’est typique d’une fraude scientifique où on utilise un effet tiroir pour montrer uniquement ce qui marche et non ce qui est inefficace.

    Quand on regarde les experts qui disent que le remède miracle du Remdesivir marche, on se rend compte que la totalité sont proches de . Des hyènes laissent toujours des miettes pour d’autres charognes. Quelle chose rigolotte qu’il suffit que cela vienne de Big Pharma, qui a arrosé les médias, pour qu’on ne dise rien sur le manque d’évaluation. Raoult, au secours ! Dire que les hyènes l’ont brulé vif pour les mêmes raisons.

    Gilead commence à s’impatienter. La combinaison de Lopinavir/Retonavir, qu’on avait aussi promu comme remède miracle, s’est aussi fracassé la gueule. Aucun effet et toujours des effets secondaires atroces. L’étude chinoise sur le Remdesivir utilise une randomisation en double aveugle et donc, les yankees se sont dépêché de lancer une contre-mesure en demandant au NIH, notoirement connu pour abriter des cadres de Big Pharma, de désamorcer l’inefficacité crasse du Remdesivir.

    Ca marche peu disent-ils, car il faut donner le Remdesivir au début disent-ils en coeur comme des putois. Au début ? Comme le disait Raoult avec la combinaison de la chloroquine et de l’azythromicine il y a plus de 2 mois ? Intéressant aussi que le Remdesivir et la chloroquine agisse au même niveau et qu’une pétasse bourgeoise l’ait interdit opinément en janvier. L’épidémie se couche petit à petit, elle s’endort doucement en ricanant de voir que le monde occidental s’est effondré comme une pucelle, mais pas d’Orléans. Donc, il faut prouver faussement que le Remdesivir marche sinon personne ne l’achètera dans quelques mois. Plus de patients, plus de clients !

    Evidemment, dindons que vous êtes, vous allez avaler cette merde. Après tout, un ver de terre n’a-t-il pas la destinée glorieuse de se faire écraser. Je préfère boire ma tisane malgache même si je sais qu’elle est modérément efficace parce qu’au moins, on ne me prend pas pour un con et qu’on ne me vide pas aussi les poches en passant. L’effondrement de la science occidentale ne cesse de m’étonner et les corrompus et les hygènes continuent de taper sur ses fondations avec des masses en ignorant à quel point, elles sont désormais détestés par d’autres masses qui ont le visage rouge de fureur devant leurs incompétences et leur corruption !

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 4,67 out of 5)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Font Resize
    Contrast