Facho Purge


  • FrançaisFrançais

  • La purge des fachos a commencé et chaque année, c’est le même cycle qui revient. Le système veut se maintenir à tout prix.


    La purge des fachos a commencé et chaque année, c'est le même cycle qui revient. Le système veut se maintenir à tout prix.
    Publicités

    Soral, Dieudo, Lesquen et autres joyeux drilles de la sphère réactionnaire se font purger de toutes les plateformes de l’oncle Sam, de France et de Navarre. Suspensions de compte, ban de plateformes et les plaintes habituelles par les associations anti-racistes et anti-couillistes.

    La purge a commencé le 1er juillet 2020, date présumée à laquelle, la loi Geunon III, communément appelée loi Avia devait entrer en action. Rejetée par le Conseil constitutionnel parce que c’est une loi conne de a à z et que c’était surtout de la censure généralisée, cela n’a pas empêché les officines bien connues des réacs de faire comme si la loi était quand même passée. Après tout, chacun fait ce qu’il faut dans ce monde de brutes.

    Et même si certains sont allés se réfugiés chez VK, les comptes chez Poutine se sont aussi fait jarreté, comme quoi, la communauté lumineuse est bien plus étendue qu’on ne le pense. Après tout, les métastases de la bien-pensance et du communautarisme sont par définition infinies.

    Mais permettez-moi de mettre mon grain de sel, de mayonnaise de et mozzarella sur cette chasse aux réacs. Commencée surtout avec Youtube et Facebook, cela n’a rien ou peu à avoir avec ce qui se passe en Navarre, mais plutôt aux pays de l’oncle Sam. Les élections américaines sont au coin de la rue et cette fois, le systme en place ne veut laisser aucune chance aux partisans du blondinet et ils interviennent en amont. Car la purge a commencé avec la réac américaine que ce soit Spencer ou Alex Jones qui se font purger depuis des semaines.

    Cette purge est elle-même une réponse à l’attaque du blondinet sur les plateformes, considérant que la section 230 qui les protégeaient était quand même bien de la merde. Il veut transformer les plateformes en ce qu’ils sont réellement, des éditeurs et non juste des hébergeurs. Si l’attaque de Trump passe, alors cela pourrait faire disparaitre tous les réseaux sociaux que nous connaissons. Et ces plateformes, plutôt que de subir l’attaque sans broncher, ont contre-attaqués en intervenant contre la décision du blondinet. Le pari est qu’en novembre, c’est un gâteux pourri, sexiste, harceleur et corrompu qui prendra sa place et qui montrera une servilité bien canine envers les plateformes.

    Toutefois, les fachos ont l’habitude, chaque été, les plateformes purgent une grande partie des utilisateurs qu’ils considèrent comme étant toxiques. Cela date de 2016 et avec le monde de merde qui se profile à l’horizon, cela ne fera que continuer.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast