Patreon, Owen Benjamin et censure


  • FrançaisFrançais

  • Dans un jugement assez important, Patreon se retrouve vraiment dans la merde à cause de la suppression de comptes de droitards comme Owen Benjamin.


    Dans un jugement assez important, Patreon se retrouve vraiment dans la merde à cause de la suppression de comptes de droitards comme Owen Benjamin.
    Owen Benjamin
    Publicités

    Si cela s’aggrave, alors pourrait payer 20 millions de dollars en dommages et intérêts à des créateurs qui ont été éjectés de la plateforme. Qu’est-ce qui s’est passé ? Il y a quelques semaines, , un droitard américain, a été suspendu de Patreon pour appel à la haine. Notons que c’est un prétexte et il n’y a rien dans ses déclarations qui indiquent des paroles illégales. porte plainte sous la loi californienne, siège de l’entreprise et il gagne une première fois.

    Patreon est un intermédiaire entre le créateur et ses abonnés. Ces derniers donnent de l’argent et le créateur donne quelque chose en échange. Cela peut être un remerciement, une dédicace ou même un produit. Donc, c’est un contrat, officieux peut-être, mais un contrat quand même. Le contrat a été rompu quand Owen Benjamin a été éjecté et donc, il a demandé une compensation, car les conditions de service de l’entreprise indique que le litige doit se régler entre les deux parties.

    La Cour n’a fait que suivre le propre règlement de Patreon et il a ordonné qu’Owen Benjamin reçoive 10 000 dollars de dommages et intérêts. Et c’est ensuite que cela devient intéressant. Owen Benjamin et ses avocats ont compris qu’il y avait une brèche. Et ils ont demandé à leurs abonnés de porter plaine pour la même raison, qu’un contrat a été rompu. Owen Benjamin possède 72 abonnés et chacun peut porter plainte et recevoir 10 000 dollars. Mais surtout, cela créé une jurisprudence pour que d’autres droitards portent aussi plainte.

    Le 1er janvier 2020, Patreon avait changé ses conditions d’utilisation, en interdisant les plaintes si on était suspendu de la plateforme. Mais la loi californienne peut considérer que ce changement de conditions est abusif. Parmi les créateurs qui vont porter, on a Carl Benjamin, connu comme Sargon of Akkad et Lauren Southern.

    Toutefois, on estime que ces plaintes collectives n’aboutiront jamais et qu’une cour supérieure va les débouter. Mais c’est un avertissement net et sans bavures sur les plateformes qui suspendent des comptes sans aucune raison valable. Owen Benjamin avait porté plainte, car tous les droitards avaient été expulsé de Patreon tandis que l’extrême gauche n’avait rien subi.

    Cela suit ce que j’avais écrit dans Facho Purge et la bataille sera rude. Les GAFAMs et leurs sbires ont choisi la solution de confrontation. Ils considèrent qu’ils vont censurer tout ce qui est droitisme et trumpisme en pariant sur le fait que Biden va gagner aux élections et qu’ils seront tranquilles.

    Mais cela reste un pari risqué, car même si Trump est très défavorisé ces derniers temps à cause de la gestion catastrophique de la crise, il a quand même encore beaucoup de supporters.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast