Se débarrasser de RFI à Madagascar


  • FrançaisFrançais

  • Suivant l’exemple du Mali et du Burkina Faso, il serait temps de se débarrasser de RFI et des chaines françaises qui font juste leur propagande dans le pays.


    Publicités

    Le Mali et le Burkina Faso ont interdit RFI dans leur pays respectif. Ces deux pays ont subi un Coup d’Etat et les nouveaux dirigeants veulent s’éloigner de l’Occident. A Madagascar, RFI fait comme si elle était chez elle. Ses correspondants, qui vivent dans les beaux quartiers et se connectent uniquement avec la diaspora, continuent leur propagande pour imposer la mentalité française dans le pays.

    Une mentalité qui est dégénérée, anti-nationale et qui piétine les valeurs traditionnelles. Mais on serait vraiment des dictateurs si on interdisait RFI, mais la censure concerne des médias indépendants alors que RFI est financé par le gouvernement français, ce qui en fait un outil de propagande. On pourrait arguer qu’on devrait faire la même chose pour des chaines comme CGTN, mais cette dernière n’est pas présente à Madagascar.

    L’interdiction de RFI devrait concerner ses correspondants, mais elle serait libre de couvrir Madagascar à distance. Et surtout, je n’oublie pas le rôle dégueulasse joué par RFI lors du Coup d’Etat de 2009. C’est RFI qui a grossi les traits sur la tuerie du 7 février 2009 et par la suite, elle n’a jamais cessé de glorifier le régime de transition et de promouvoir Rajoelina.

    Et c’était la même chose en 2018 où Ravalomanana (pour lequel je n’ai aucune sympathie) s’est fait démolir médiatiquement par RFI en le faisant passer pour un affreux jojo. Et que dire de l’intrusion de ce média dans des débats purement nationaux comme la loi sur l’avortement, les permis miniers et qui n’hésitent pas à critiquer le choix des parlementaires.

    Il faudrait dire à RFI qu’on n’est plus avant 1960 et que le Code de l’Indigénat est de l’histoire ancienne.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *