Passer les fêtes de fin d’année avec moins de 20 000 ar


  • FrançaisFrançais


  • Publicités

    Cette année a été catastrophique pour moi dans tous les sens du terme. Sur le plan financier, j’ai eu le pire ceux depuis que je me suis lancé sur le web. De plus, la montée des prix n’a pas arrangé et le moindre centime est dévoré par une inflation que le gouvernement semble s’en foutre royalement.

    Il me 15 000 ar pour terminer l’année, techniquement, j’aurais dû recevoir un paiement, mais disons que certains clients sont comme les politiciens, promps à demander votre votre, éternellement en retard pour payer. C’est difficile, vraiment difficile, mais moi, au mois, j’ai quelques provisions. Des milliers de familles vont dormir le ventre vide, sans travail, qui viennent d’être licencié, qui ont dû mal à sortir 365 jours par an.

    Ce qui est terrible est que pendant que d’autres dépensent sans compter, on est obligé de participer cette atmosphère alors qu’on n’en a pas les moyens. Vraiment, c’est une année de merde et 2023 sera encore pire.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *