Le problème de la diaspora malgache


  • FrançaisFrançais

  • Une double nationalité implique qu’on ne peut jamais savoir à qui va votre allégeance.


    Publicités

    Il y a quelques années, j’étais à Majunga et je suis allé chez un fabricant de montres, ceux qui ont pignon sur rue. Un vieux monsieur et pendant qu’il réparait ma montre, un groupe de jeunes est passé, braillant, des vêtements criards et vociférant leur supériorité. Ils parlaient le français banlieusard et haussant les sourcils, le vieux me dit : “Malagasy vahiny zareo, tena tsy malala inona na inona“.

    Il faisait référence à ces malgaches qui sont partis du pays pour aller en France. Même si dans les réseaux sociaux et quand ils sont de retour au bled, ils inventent une vie fantasmée, faites de paillettes, généralement, ils sont chauffeurs de taxi, bonne à tout faire ou à satisfaire, mais ils ont ce mépris de leur pays d’origine comme si les paillettes totalement factices de la France cosmopolite, les incitait à dégueuler sur leurs origines.

    Les français en rajoutent une couche et il suffit de voir les témoignages forcés des “prestataires/freelances/esclaves” qui travaillent dans des agences de sous-traitance où ils doivent dire qu’ils sont parfaitement bien traités parce que se débrouiller seul, pue la merde parce que le pays pue la merde.

    Je suis partisan de la nationalité exclusive à la chinoise, car on n’a qu’un seul coeur, une seule vie, une seule mort et une seule nation. Vous êtes libre de manger à tous les rateliers, mais il vous est interdit de vous impliquer en politique et d’ouvrir votre gueule. A partir du moment où vous êtes parti, vous avez choisi la lâcheté et tant mieux pour vous si vous vous en êtes sorti. Et si vous avez tellement d’idées géniales en politique, alors investissez-vous dans la politique en France, car la tier-mondisation qui vous a incité à partir de Madagascar, le pays de De Gaulle va bientôt la connaitre.

    L’exclusion de la diaspora malgache résout énormément de problèmes, elle ne peut plus interférer avec les problèmes du pays, elle ne peut plus corrompre les locaux sous peine de sanctions lourdes et surtout, elle permet aux nationaux de gérer leur pays à leur manière. Recevoir des leçons constamment de la part de personnes qui sont juste dignes d’être des soubrettes pour les blancs, est assez risible et donc doit être écarté. La nationalité exclusive nous permettra aussi de nous débarrasser de la moitié des politiciens corrompus, car leur double nationalité leur permet de s’enfuir comme des cafards une fois qu’ils ont vidé le pays.

    Pour moi, la diaspora malgache est l’un des principaux problèmes qui minent Madagascar. Et cela vient de la mentalité française qui adore dégueuler sur son propre pays alors que dans le reste du monde, ce type de mentalité est intolérable et méprisable.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *