Le plan « Fisandratana 2030 » vise à placer Madagascar sur le chemin de l’émergence à l’horizon 2030

On ignore si on doit rire ou pleurer devant la nouvelle lubie du gouvernement malgache sortant. Alors qu’il est dans la dernière année de son mandat, le président prévoit un plan de développement pour 2030. L’état actuel du pays est catastrophique et ils pensent déjà à 2030 ! Et il n’y a rien de concret, juste de la langue de bois à chaque ligne.


geralt / Pixabay

(PRESIDENCE DE MADAGASCAR) – A l’occasion du quatrième anniversaire de son entrée en fonction, le Président de la République de Madagascar, S.E Hery Rajaonarimampianina a présenté ce jour devant une assemblée de 1200 personnes composée des représentants de l’État, du secteur privé et de la société civile une stratégie de croissance et de transformation du pays à l’horizon 2030. Ce plan, baptisé « Fisandratana 2030 » (« émergence et renaissance » en malagasy) inscrit le pays dans une nouvelle dynamique de croissance inclusive, et vise le doublement de la richesse par habitant d’ici à 2030.

Fruit d’une analyse approfondie des mécanismes sociaux et économiques à l’œuvre dans la Grande Île, le plan Fisandratana 2030 prolonge le Plan National de Développement (PND 2015-2019) et s’appuie sur les acquis des quatre dernières années pour optimiser les relais de croissance et les potentiels du pays. Fisandratana 2030 repose également sur une ambition collective portée par les acteurs du développement (secteur public et secteur privé) et l’ensemble de la nation malgache. Axé autour de quatre pôles de développement économique, il est soutenu par un ambitieux programme d’infrastructures de transports, d’énergie et de santé, afin de soutenir sept secteurs prioritaires pour la croissance et le développement de Madagascar : l’agriculture vivrière, l’exploitation durable des produits agricoles et forestiers rares, la pêche et l’aquaculture, l’industrie légère, les mines, les pierres précieuses et le tourisme.

Avec pour ambition de créer 5 millions d’emplois à l’horizon 2030, de multiplier le PIB par 3,5 et d’arriver à la 70e position du classement mondial de l’Indice de Développement Humain (IDH), le Plan Fisandratana 2030 fixe comme priorité l’éducation, la formation professionnelle, la santé et la nutrition.

Le Président de la République, S.E Hery Rajaonarimampianina explique :

« Après avoir engagé des réformes de gouvernance et stabilisé les institutions depuis mon arrivée au pouvoir, je souhaite aller plus loin dans la réforme de l’État, pour qu’il soit un véritable partenaire de la population malgache. L’objectif est clair : mettre fin au paradoxe malgache, celui de la pauvreté malgré des potentiels économiques immenses. Pour cela, il faut libérer les forces productives nationales, améliorer le climat des affaires, lutter contre la corruption, et promouvoir un État efficace et au service du peuple. Je propose en fait un nouveau pacte national. Le plan Fisandratana 2030 fixe un cap pour atteindre une ambition collective et en finir avec les erreurs du passé. »

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Fanja Ramona dit :

    Je suis entièrement d’accord avec toi, Houssen :D. Il n’y a rien de concret et le pays est dans un état bien pire. Mais comme c’est une année électorale, ils font de la com pour tout et n’importe quoi.

    PS : Je t’ai envoyé un message sur WhatsApp, peux-tu répondre STP ? 😀 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J\'accepte

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils