Le père Noel est des ordures


  • FrançaisFrançais

  • Même si la commune de Tana a résolu partiellement le problème, cette fin d’année 2022 sera l’une des pires pour les foyers malgaches.


    Publicités

    Après que le maire de Tana ait été la risée de toute la ville, il s’est bougé le cul et certaines décharges ont commencé à être vidés. Mais le ramassage des ordures, au niveau de chaque domicile, est encore aux abonnés absents. Toutefois, c’est quand même une bonne chose. Cependant, c’est la même chose chaque année où il faut des opérations spéciales pour nettoyer les ordures alors que cela doit être un processus normal tout au long de l’année. Cela signifie que le service est en défaillance structurelle et que le problème réapparaitra au bout de quelques mois.

    Dans un autre contexte, cette fin d’année est sans doute la pire pour les foyers malgaches. Personnellement, c’est la pire année tout cours pour moi, car comme je suis Freelance, le secteur est sinistré, très peu de commandes et les rares qui arrivent, sont payés des cacahuètes. Donc, une baisse de revenu combinée à une inflation qui atteint les 150 % dans les PPN. Ajoutez à cela que pendant quasiment toute l’année, on a vécu dans le délestage permanent avec des coupures d’électricité de 2 à 3 heures quotidiennes. Pendant que Rajoelina fait le mariole aux Etats-Unis, au Maroc, on se rend compte que sa méthode de gouverner atteint ses limites et on a l’impression d’une déliquescence générale au niveau des différents structures.

    Sur le plan énergétique, on attend toujours une augmentation de la production de la Jirama, sur l’autonomie alimentaire, on est loin du compte, sur le secteur industriel, c’est riquiqui comparé à ce qu’il faut pour développer le pays. Les gens commencent à partir en vacance dès le 15 décembre et c’est normal chaque année. Mais pour beaucoup de familles, ça va être la croix et la bannière.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *