Le fruit qui fait dormir


  • FrançaisFrançais

  • La saison des Litchis indique qu’il est temps de se gaver de ces petites boules transparentes. Le lithi est l’un des fruits les plus narcotiques qui existent.


    La saison des Litchis indique qu'il est temps de se gaver de ces petites boules transparentes. Le lithi est l'un des fruits les plus narcotiques qui existent.
    Publicités

    La saison des pluies amène aussi celle de nombreux fruits dont le principal est le litchi. L’un des plus grands exportateurs, Madagascar, possède une variété de litchi qui est apprécié dans le monde pour sa saveur et ses nombreux bienfaits pour la santé. L’un des effets les plus marquants du litchi est qu’il a un effet narcotique. Mangez une grappe avant de vous coucher et vous aurez un sommeil assez lourd et réparateur. Il peut provoquer la même somnolence que certains médicaments, mais sans les effets secondaires.

    On estime que la production de litchi à Madagascar est d’environ 100 000 tonnes par an avec une grande partie qui est exportée. Cependant, ce fruit est également le roi de la saison des pluies chez les malgaches puisqu’on peut avoir un kilo pour 2000 ariary et le prix baisse au fur et à mesure que la saison avance. La saison du litchi va de la mi novembre jusqu’à janvier.

    La production de litchi reste encore très informelle, car 70 % des arbres sont à l’état sauvage et les paysans viennent cueillir les fruits pendant la saison. Comme quoi, si on laisse faire mère nature, elle peut nourrir des milliers de personnes. Mais le litchi est un fruit fragile, dès la cueillette, on doit le consommer dans les 24 heures ou le congeler, mais il perd une partie de son gout comme avec tous les fruits congelés.

    La filière du litchi doit être modernisée comme toutes les autres, mais c’est surtout sur le transport et la conservation qu’il faut investir. Il faut pouvoir transporter les litchis très rapidement, car ils pourrissent à la vitesse de l’éclair. Il y a quelques jours, nous avons eu une affaire minable avec Transparency International qui a attaqué les exportateurs de litchis sur le fait qu’ils avaient négocié un monopole avec des exportateurs français.

    C’est encore une preuve de plus de ces ONG, qui n’ont aucune légitimité, et qui se permettent d’être des juges sans connaitre une seule ligne de droit. Car même s’il y a un monopole, mais que les producteurs en tirent un bon prix, qu’est-ce qu’on en a foutre ? Mais des entités comme Transparency ou Amnesty International sont des officines américaines dont le principal objectif est d’imposer le néolibéralisme. Il faut libérer le marché pour donner sa chance à tout le monde.

    Mais si vous faites ça dans un secteur, alors vous avez les acteurs les plus moisis qui débarquent et qui détruisent la filière en la tirant vers le bas. Et ces ONGs n’en ont plus rien à foutre, car elles ont réussi leur objectif de détruire le pays de l’intérieur.

    En plus des routes et de la conservation, le litchi manque aussi de débouchés industriels. Vu que notre produit est très prisé des consommateurs nationaux et internationaux, alors ce serait une énorme plus value de lancer des produits à base de litchi comme des jus, des confitures ou autre. Mais en attendant, ne manquez pas la saison du litchi, il vaut son pesant d’or rouge.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *