Anisha : Madagascar mérite mieux qu’une victoire sur une émission de télé-réalité


  • FrançaisFrançais

  • La victoire d’Anisha, une malgache, à la Star Academy, a fait la une des journaux malgaches et même le président Rajoelina s’en est félicité. Je ne pensais pas qu’on était tombé aussi bas.


    Publicités

    Quand vous avez besoin d’une victoire d’une midinette à une émission de merde en France pour glorifier votre pays, c’est que vous avez un problème. Depuis quelques jours, les réseaux sociaux parlent de la victoire d’Anisha, une jeune malgache, à la Star Academy, une émission de télé-réalité qui était déjà merdique à son lancement en 2001. Désolé de ne pas m’extasier devant une midinette qui chante devant des jurés tous aussi moisis les uns que les autres, car je préfère glorifier Madagascar à ma façon.

    Ces hommes à vélo qui livrent des produits dans toute la capitale du matin au soir pour des clopinettes, ces marchands de légumes qui se lèvent à 3 heures du matin pour être sur les marchés à 6 heures, ces tireurs de charrette qui suent leur sang toute la journée pour quelques ariary.

    Les médias nous dépeignent une Anisha comme la jeune pauvre malgache qui a réussi malgré tous les obstacles. On va tout de suite calmer ce conte de la Cité de la Joie, car un billet Tana-Paris coute 1000 euros. Le salaire malgache minimum est de 50 euros par mois. Donc, ne venez pas me dire que c’est une pauvre fille, car pour aller en France, faire des études et des galipettes afin de rencontrer un jeune vazaha, il faut de l’argent et être issu de la bourgeoisie. Cette dernière n’implique pas forcément qu’on est plein aux as, mais par ses affiliations familiales et de caste, vous pouvez trouver la route vers Paris. Ce n’est pas le cas de 99,5 % de la population.

    Mais ce qui est débile dans cette histoire, est que vous avez même le président Rajoelina qui est fier de cette victoire. Comme s’il n’avait pas d’autre chose à foutre comme lutter contre l’inflation, réduire l’extrême pauvreté de la population qui s’aggrave à chaque jour qui passe, de faire de vrais projets ambitieux, d’être souverain dans le domaine alimentaire et énergétique.

    Non, on préfère saluer la victoire d’une personne qui ne remettra jamais les pieds à Madagascar et qui va dégueuler sur le pays comme tous ces membres de la diaspora. Je suis né ici, j’ai grandi ici, j’ai galéré ici et je serais enterré à coté de mon père, de ma mère et de toute ma famille. Je ne vais pas aller gambader dans d’autres pays, dont la population tolère de moins en moins les basanés et je vais tenter de m’en sortir ici jusqu’à mon passage vers les collines éternelles.

    Madagascar mérite mieux qu’une victoire d’Anisha à la Star Academy.

    Madagascar : Entre crises perpétuelles et espoirs sans lendemain

    Si dans les cartes postales, Madagascar possède une image idyllique, faisant baver les occidentaux qui respirent de la brique à longueur de journée, la réalité est toute autre. Pauvreté, misère, famine, corruption, népotisme, autant de mots qui sont coupables des maux malgaches.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *