Fentany et Cannabis : Réduction des couts et explosion de la consommation


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Une analyse montre que les prix de production du cannabis et du fentanyl ont baissé jusqu’à 95 %. Ce cout très faible implique une explosion de la consommation et d’un changement majeur de la place de la drogue dans les sociétés occidentales.


    Une analyse montre que les prix de production du cannabis et du fentanyl ont baissé jusqu'à 95 %. Ce cout très faible implique une explosion de la consommation et d'un changement majeur de la place de la drogue dans les sociétés occidentales.

    La légalisation du cannabis et l’arrivée du fentanyl non médical modifient fondamentalement les marchés de la drogue en Amérique du Nord. Une grande partie de ces changements est liée à la capacité de produire de grandes quantités de drogues à faible coût, ce qui a réduit les prix de gros des drogues et les prix de détail du cannabis.

    Baisse drastique du cout du cannabis et des opiacés

    Une nouvelle analyse explore les effets de ces changements sur l’usage. L’analyse conclut que de fortes baisses des coûts de production du cannabis et des opiacés pourraient réduire considérablement le prix par dose pour les consommateurs de manière à modifier les modes de consommation et de dépendance. L’analyse, réalisée par un chercheur de l’Université Carnegie Mellon (CMU), est publiée dans l’International Journal of Drug Policy.

    “Les analogies historiques suggèrent que de très fortes baisses de prix peuvent avoir des effets sur l’utilisation qui vont au-delà de la simple expansion des modes de consommation traditionnels”, explique Jonathan Caulkins, professeur de recherche opérationnelle et de politique publique au Heinz College de la CMU, qui a rédigé l’analyse. “La situation globale avec le cannabis et le fentanyl peut sembler plus différente en 2040 par rapport à aujourd’hui, tout comme aujourd’hui est différente par rapport à 2000.”

    Caulkins s’est concentré sur les motivations de l’utilisation de ces médicaments, facteurs qui semblent prêts à changer. Il a également pris en compte les facteurs du marché, notant que les relations fondamentales entre les coûts de production, les prix et la consommation se sont maintenues sur les marchés au fil des siècles. Et il a examiné les jokers tels que les changements culturels, sociologiques et politiques qui pourraient être tout aussi influents.

    Une explosion de la consommation de la drogue

    Caulkins a commencé avec deux idées économiques clés : Premièrement, les prix sur les marchés concurrentiels chutent pour correspondre au coût marginal de production. Par exemple, les coûts de production de cannabis en Amérique du Nord ont diminué jusqu’à 95 %. Deuxièmement, lorsque les prix baissent, la consommation augmente. Cela s’est produit avec le cannabis, bien qu’à ce jour, rien n’indique que la production de fentanyl ait réduit les prix de détail des opiacés, mais il est difficile de surveiller les prix de détail des opiacés.

    Par conséquent, la baisse des prix affecte la consommation, mais les effets des baisses précipitées peuvent ne pas être simplement une version plus large des effets des baisses de prix modestes. Parmi les autres facteurs à prendre en compte, citons l’élasticité de la demande, notamment la façon dont le degré de réactivité aux changements de prix varie d’un contexte à l’autre et d’un résultat à l’autre. En bref, pour de nombreux produits largement utilisés par la société (par exemple, l’éclairage et l’électricité, les ordinateurs, les cigarettes), explique Caulkins, leur signification a changé lorsque les coûts de production ont radicalement chuté.

    La libéralisation de la politique du cannabis et la réduction des coûts de production peuvent changer fondamentalement la place du cannabis dans la société“, note Caulkins. Considérez, par exemple, que les opérations de cannabis sont cotées au NASDAQ et aux bourses de Toronto, la légalisation a conduit à une large gamme de produits tels que les produits comestibles et le vapotage, et la publicité pour le produit a grimpé en flèche. D’autres changements sont probables, suggère-t-il.

    Un changement majeur dans la société

    Des baisses significatives des prix de gros des opiacés pourraient également avoir des effets de grande envergure et inattendus, prédit Caulkins. Parmi eux : réduire la valeur de la contrebande transfrontalière des organisations criminelles et rendre la distribution moins violente.

    “Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve”, ajoute-t-il, “mais je prédis que si quelqu’un en 2040 énumère les principaux changements dans les marchés de la drogue, la consommation et la dépendance qui se sont produits depuis 2020, il y aura des éléments sur cette liste qui se rapportent aux baisses des coûts de production induites par la légalisation du cannabis et la propagation des opiacés synthétiques.”

    Sur la base de cette prédiction, Caulkins conclut : “Il n’est pas trop tôt pour investir davantage dans la surveillance des marchés pour rester au courant des diverses ramifications qui peuvent découler de ces réductions radicales des coûts de production.”

    Une catastrophe sur le plan de l’addiction

    L’analyse se base uniquement d’un point de vue économique. Mais sur le plan de l’addiction, c’est une catastrophe. Car d’une part, une baisse des prix entraine une explosion de la consommation et donc, de plus en plus de drogués dans la société avec très peu de structures pour les prendre en charge. De plus, la baisse de la criminalité liée à la légalisation est plus un mythe qu’autre chose.

    Ce qui se passe en réalité est que lorsque un secteur criminel est légalisé, les mafias et la gangs passent à travers les mailles du filet et prennent progressivement le contrôle des marchés légaux, pas pour vendre de la drogue, mais pour le blanchiment d’argent. Le terme de Fentanyl non médical est doux aux oreilles, mais en réalité, cela signifie que l’opium se diffuse à grande échelle dans la société sans aucune régulation.

    Mais après tout, le fait de droguer les populations est un moyen comme un autre de les abrutir et de les dépolitiser complètement.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast