Les parents italiens n’ont pas à soutenir financièrement un enfant adulte


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • La Cour suprême italienne a statué que des parents ne doivent pas soutenir financièrement leur enfant adulte si celui-ci est en âge de travailler et qu’il n’a pas d’handicap physique ou mental. Une décision qui fera office de jurisprudence.


    La Cour suprême italienne a statué que des parents ne doivent pas soutenir financièrement leur enfant adulte si celui-ci est en âge de travailler et qu'il n'a pas d'handicap physique ou mental. Une décision qui fera office de jurisprudence.
    Publicités

    Dans une décision historique qui servira de précédent pour des procès similaires à l’avenir, la Cour suprême italienne s’est prononcée contre l’appel d’un homme de 35 ans qui attendait toujours une aide financière de ses parents. Cette condamnation historique a marqué la fin d’une affaire de cinq ans dans laquelle un professeur de musique adulte à temps partiel qui gagnait un revenu annuel de 20 000 euros (environ 24 000 dollars) a réclamé une aide financière à ses parents.

    Dans un premier jugement, un juge toscan lui a effectivement accordé une allocation mensuelle de 300 euros (360 dollars) de ses parents, décision qui a ensuite été annulée par une cour d’appel et la semaine dernière par la Cour suprême italienne. Les juges ont estimé que l’aide financière des parents de l’homme de 35 ans ne pouvait pas durer indéfiniment.

    “Réduire ses ambitions d’adolescence”, l’ adulte “est appelé à trouver un moyen de subvenir à ses besoins”, a écrit la juge Maria Cristina Giancola, qui a présidé le jury. “L’enfant (adulte) doit, dans tous les cas, rechercher activement un emploi pour assurer une subsistance indépendante.”

    Giancola a souligné que les difficultés à trouver un emploi qui réponde aux attentes professionnelles ne peuvent pas être utilisées comme excuse pour agir comme un fardeau financier pour les parents, ajoutant qu’à moins d’une déficience physique ou mentale, les parents ne sont pas obligés d’aider financièrement les enfants adultes.

    On s’attend à ce que la décision affecte considérablement une partie importante de la population italienne, car le phénomène décrit ci-dessus est si répandu dans le pays de la pizza qu’il existe même un terme pour décrire les bébés dits adultes qui continuent de vivre avec leurs parents depuis longtemps dans la trentaine, on les surnomme “bamboccioni”.

    “L’ n’est pas le seul pays à connaître ces demandes d’enfants adultes, mais c’est définitivement la pire”, a déclaré à CNN Gian Ettore Gassani, chef de l’Association italienne des avocats matrimoniaux. “Les jeunes italiens doivent être plus courageux, doivent trouver la volonté de prendre des risques, mais c’est difficile si votre mère continue de vous apporter une tasse de café au lit chaque matin.”

    Le jugement devrait forcer les jeunes adultes à finalement “marcher sur leurs propres jambes”. Gassani affirme qu’actuellement, l’une des trois demandes de divorce en Italie est liée au soutien financier des enfants adultes du couple. Toutefois, ce phénomène, qui est mondial, cache une autre réalité. Que l’Italie a été la grande perdante de l’Europe. Et les personnes dans la trentaine sont ce qu’on appelle la génération perdue. Nés dans les années 80, 2001 leur a volé leur liberté et 2008 leur a volé leur avenir. Ces gens ne sont pas des fainéants qui refusent de quitter le nid familial, mais ils vivent dans un monde en faillite.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast