Condamné à une amende de 166 euros parce que son coq chante trop tôt le matin


  • FrançaisFrançais

  • Un italien de 83 ans a été condamné à 166 euros d’amende, car son coq chantait trop tôt le matin. Encore un coup de citadins qui pensent que le soleil se lève à 10 heures. Comme quoi, les parasites commencent aussi à faire chier le reste du pays.


    Un italien de 83 ans a été condamné à 166 euros d'amende, car son coq chantait trop tôt le matin. Encore un coup des citadins qui pense que le soleil se lève à 10 heures. Comme quoi, les parasites commencent aussi à faire chier le reste du pays.
    Publicités

    Un homme de 83 ans a été condamné à payer une amende de 166 euros pour n’avoir pas empêché son de compagnie de chanter à 4h30 du matin, ce dont certains de ses voisins s’étaient plaints. Angelo Boletti, un retraité de la ville italienne de Castiraga Vidardo, en Lombardie, a enfreint les règles locales, qui stipulent que les animaux doivent être maintenus à une distance minimale de 10 mètres des maisons voisines.

    Mais le vrai problème était que l’animal en question, un coq nommé Carlino, chantait bruyamment dès 4h30 du matin et réveillait les voisins. Après avoir reçu plusieurs plaintes au sujet de la routine matinale de l’oiseau, la police a commencé à surveiller Carlino et, après avoir confirmé qu’il chantait tôt, a décidé d’infliger une amende au maçon à la retraite.

    “Je suis sans voix. Quel besoin y avait-il ? Boletti a déclaré au journal italien Il Citadino. “Ils auraient pu me parler avant de la règle de distance. Je n’ai pas compris.”

    Emma Perfetti, la maire de Castiraga Vidardo, a déclaré aux journalistes que les autorités locales n’avaient d’autre choix que de prendre des mesures dans cette affaire, en raison des nombreuses plaintes de voisins. Apparemment, un policier a jalonné la villa de Boletti pendant la nuit et a confirmé que Carlino avait commencé à chanter vers 4h30 du matin et avait continué à le faire jusqu’à 6h00 du matin.

    Un italien de 83 ans a été condamné à 166 euros d'amende, car son coq chantait trop tôt le matin. Encore un coup des citadins qui pense que le soleil se lève à 10 heures. Comme quoi, les parasites commencent aussi à faire chier le reste du pays.

    Angelo Boletti

    Vous vous rendez quand même compte qu’un policier a été mobilité pendant toute la nuit pour surveiller un putain de coq. Comme s’il n’y avait pas assez de crimes commis par les humains pour qu’on ait quelque chose à foutre de la volaille. Alors que l’homme de 83 ans se plaignait de ne pas avoir été averti avant de recevoir l’amende, le maire Perfetti affirme avoir reçu la visite de la police début juillet et avoir parlé de la règle des 10 mètres des voisins.

    Cependant, il a insisté sur le fait que le coq n’était là que temporairement et qu’il serait parti dans moins de 20 jours. Pour sa défense, Angelo Boletti a déclaré que Carlino avait été son coq de compagnie pendant 10 ans, avant d’être donné à un ami en raison des plaintes des voisins au sujet de son chant. Il n’était revenu que récemment, et seulement temporairement, car son ami était en vacances pendant 20 jours.

    L’homme de 83 ans a déclaré qu’il prévoyait de faire appel de l’amende pour, espérons-le, l’annuler. Fait intéressant, ce n’est pas la première fois que les chants magnifiques d’un coq déclenchent des batailles juridiques controversées. L’année dernière, une famille française a été poursuivie parce que Maurice, l’un de leurs coqs, chantait trop fort le matin et dérangeait certains voisins.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast