CES 2018 : Des machines et des robots bonnes pour la poubelle

Considéré comme le plus grand rendez-vous de la technologie, le CES 2018 montre que les entreprises et les startups vous proposent de grosses merdes qui ne fonctionnent pas et dont l’utilité est aussi flamboyante qu’un sparadrap sur une jambe de bois. On doit repenser notre consommation des produits technologies quand leur présentation ressemble à un sketck de Coluche ou des Inconnus.


Considéré comme le plus grand rendez-vous de la technologie, le CES 2018 montre que les entreprises et les startups vous proposent de grosses merdes qui ne fonctionnent pas et dont l'utilité est aussi flamboyante qu'un sparadrap sur une jambe de bois. On doit repenser notre consommation des produits technologies quand leur présentation ressemble à un sketck de Coluche ou des Inconnus.
Crédit : STEVE MARCUS/REUTERS

Il y a une femme en Suède nommée Simone Giertz qui gagne sa vie en construisant des robots merdiques. Ses créations bien intentionnées échouent comiquement à la réveiller, se brosser les dents, se laver les cheveux, appliquer du rouge à lèvres et lui faire le petit déjeuner. Au CES en 2018, ces robots merdiques auraient trouvé une place de choix.

Le CES est une grande conférence annuelle à Las Vegas où des centaines de milliers de personnes se rassemblent pour voir les derniers et les plus grands nouveaux produits de la technologie grand public. Au cours des dernières années, le spectacle s’est transformé en un mastodonte tentaculaire qui domine toute la ville pendant une semaine.

L’événement est destiné à offrir une vision du futur. La technologie exposée est censée vous montrer à quoi ressemblera la prochaine génération de voitures, téléviseurs, ordinateurs, caméras, etc. Au mieux, les produits livrent un croquis approximatif. Prenez le FoldiMate, une machine robotique géante qui coûte 850 dollars et qui peut soi-disant plier vos vêtements. La machine, qui prenait plus de place qu’une machine à laver, pourrait en valoir la peine si vous pouviez jeter un énorme tas de linge à l’intérieur d’une chambre et vous faire retourner vos vêtements dans des piles soigneusement pliées. Mais ce type de machine n’a pas encore été construit.

Le Foldimate

Le Foldimate – Crédit : https://foldimate.com/

Pour que le FoldiMate fonctionne, vous devez individuellement rabattre chaque chemise puis la fixer manuellement sur la machine ce qui peut prendre plus de temps que de tout replier vous-même. La machine peut uniquement plier certains items. Les pantalons habillés et les chemises à boutons traditionnels sont parfaits, les pulls molletonnés volumineux, les vêtements pour bébés, les chaussettes ou les sous-vêtements sont hors de sa portée. C’est le nouveau Omo qui lave plus blanc que blanc. Je sais ce que le blanc signifie, mais plus blanc que blanc, c’est quoi ? Et bien, c’est nouveau, ça vient de sortir.

Le FoldiMate s’intègre parfaitement avec les autres produits de type maison intelligente au CES où la principale nouveauté de l’année dernière était d’ajouter Amazon Alexa à tout ce qui bouge. Le miroir intelligent Haier a attiré mon attention lorsque je suis entré dans le hall central du centre des congrès. Il m’a promis de m’aider à m’habiller en recommandant des tenues de voyage, de travail ou une rencontre. Il pourrait également donner des instructions de lavage détaillées pour différents vêtements et l’emplacement des vêtements dans mon placard.

Intrigué, je lui ai demandé comment il en savait tellement sur tous mes vêtements. Dois-je mettre tout mon linge dans un gros scanner ? demandai-je naïvement. La porte-parole de la marque a rigolé. Le miroir collecte toutes ses informations des puces RFID dans les vêtements, mais ce sont des vêtements qui n’existent pas encore. Oui madame, nous avons des piles, mais vous pourrez les trouver lorsque notre succursale de La Vilette ouvrira l’année prochaine. J’ai demandé comment ce produit pourrait aider quelqu’un qui achète ses vêtements en l’an 2018 et qui porte toujours un nombre non négligeable de chandails du collège.

Son visage se décompose et elle m’expliqua que pour le moment, je devais entrer manuellement toutes les informations à la main en marquant chaque article dans ma garde-robe. Le miroir lance aussi des vidéos de tutoriels alors que je m’éloignais. En descendant les longs couloirs entre les stands, j’ai vu des murs de téléviseurs, des rangées de fauteuils de massage et beaucoup de voitures.

Un homme vêtu d’une robe rouge chatoyante et d’un chapeau haut de forme rouge a expliqué les subtilités de différents types d’amplificateurs et de haut-parleurs Kicker à un groupe de spécialistes du marketing de l’industrie automobile. Finalement, j’ai été confronté à une petite équipe de danse robotisée. Les bots de 3 pieds de haut, blancs en forme d’enfant étaient destinés à fournir de la compagnie aux personnes âgées et aux enfants. Naturellement, ils ne marchaient pas.

Alors qu’ils se balançaient d’avant en arrière, les iPads apposés sur leurs poitrine affichaient le message Se connecter dans Chrome. J’ai demandé la fréquence des pannes de ces écrans de robots et une femme qui se tenait dans la cabine a dit qu’elle ne le savait pas. Mais beaucoup de robots compagnons ne semblaient pas fonctionner. Leurs écrans tactiles ne reconnaissaient pas mon doigt et ils ne pouvaient pas exécuter les commandes vocales de base ou leurs voix robotiques aiguës étaient trop difficiles à comprendre.

Ce sont les robots sur lesquels les entreprises de technologie peuvent s’appuyer, mais essayer de les connecter était comme essayer d’obtenir un support émotionnel à partir d’une tablette Windows défectueuse.

Un robot compagnon appelé Loobot peut être contrôlé avec votre esprit. Il peut même lire l’expression du visage d’un enfant m’a dit l’homme sur le stand. Mais pour que cela fonctionne, l’utilisateur doit porter un bandeau métallique ressemblant à un intrument de torture.

Le Loobot

Le Loobot – Crédit : monamibo.com

Des cages de drones ont été installées dans une zone du hall sud. Un drone est arrivé et une voix forte est venue sur le haut-parleur. Drone, Amigo, c’est ton ami m’a-t-elle lancé. Prenez-le avec vous partout où vous allez. Je me demandais comment je l’emmènerais partout où je vais normalement à New York ou dans la plupart des autres endroits où les drones sont limités par des zones d’exclusion aérienne.

Ensuite, il y avait le bagage de conduite autonome. 90Fun’s Puppy, 1 une valise autonome, qui utilise la technologie Segway pour rouler derrière vous, ne pouvait pas faire 3 mètres sans tomber à la renverse. Un autre bagage chinois que j’ai observé a continué à perdre son propriétaire et il était terriblement lent. Je ne pouvais pas imaginer être en retard pour un vol et essayer de garder l’un de ses bagages intelligents.

Considéré comme le plus grand rendez-vous de la technologie, le CES 2018 montre que les entreprises et les startups vous proposent de grosses merdes qui ne fonctionnent pas et dont l'utilité est aussi flamboyante qu'un sparadrap sur une jambe de bois. On doit repenser notre consommation des produits technologies quand leur présentation ressemble à un sketck de Coluche ou des Inconnus.

Le valise de conduite autonome 90Fun’s Puppy – Crédit : Digital Trends

Le bureau de poste des États-Unis avait un stand géant avec un jeu mis en place où vous pourriez prétendre livrer un paquet. Un stand Kodak a été mis en place pour promouvoir sa nouvelle crypto-monnaie. American Express a continué à essayer de me balancer des documents de marketing chaque fois que je passais. Une bannière géante dans le couloir principal disait : Une vie meilleure. Un monde meilleur. Mais tout ce que je voulais était de retourner dans le monde réel où même si c’est primitif, la plupart des technologies fonctionnent.

Traduction d’un article du Daily Beast par Taylor Lorenz

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je suis d'abord un fan avant d'être un blogueur culturel. Mais par la suite, j'ai commencé à proposer mes articles sur les séries TV et les films ainsi que l'univers de la culture en général. J'ai été contributeur culturel de plusieurs plateformes, mais j'ai décidé d'apporter ma touche personnelle sur les films et les séries TV à travers ce blog.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils