Telegram : Le parti de la liberté contre la censure fasciste


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Le pari et le parti pris de la liberté voulue par Telegram, risque de lui donner une victoire écrasante sur le long terme.


    Le pari et le parti pris de la liberté voulue par Telegram, risque de lui donner une victoire écrasante sur le long terme.
    Publicités

    Si vous voulez une information plurielle sur la plupart des sujets clivants, il faut aller sur Telegram, si vous voulez vous exprimer sans que des petits lieutenants du fascisme bête et méchant viennent vous crier dessus, il faut aller sur Telegram. En bref, si vous voulez être libre, il faut aller sur Telegram… dans la limite des conditions d’utilisation disponibles…

    J’utilise Telegram depuis près de 5 ans et depuis 2021, j’ai rarement vu une telle effervescence où des milliers de personnes viennent sur cette plateforme, en quête de liberté. Les médias alternatifs, la dissidence, si vous voulez trouver de la vraie information, vous la trouverez sur Telegram.

    De nombreux réseaux sont devenu des cavernes de résonance du pouvoir en place, avec des moins que rien qui harcèlent et menacent ceux qui ne pensent pas comme eux. Ces réseaux pratiquent aussi une censure systématique, mais entre la censure universelle et la liberté quasi universelle, on peut dire que cette dernière a déjà gagné.

    On ne peut pas tout dire sur Telegram, la plateforme a déjà supprimé des contenus et des comptes. Ainsi, quand des milliers de routiers italiens ont bloqué le pays pour protester contre le sas panitaire, alors Telegram a laissé faire. Mais quand certains groupes italiens ont appelé à attaquer les médecins et les pharmaciens, alors les comptes ont été supprimé. La même chose pour l’Allemagne où des groupes appelaient à la violence contre les blouses blanches, pour protester contre le confinement et autres simagrées stupides des pouvoirs occidentaux pour enfermer la population.

    Telegram a choisi le parti pris de la liberté… dans les limites de la loi sur les crimes les plus graves. Les autres réseaux sociaux ont choisi le parti pris de l’obéissance absolue, servile avec une prosternation quasi délicieuse face aux ordres de leurs maitres. Et il semblerait que sur le long terme, la liberté gagne, car le problème de la censure bête et méchant et que vous bannissez tout le monde.

    En revanche, Telegram en laissant ses utilisateurs, s’exprimer sur tous les sujets, a non seulement créé une plateforme accueillante, performante, mais aussi qui est réactive sur tous les sujets. Durov s’exprime personnellement quand il s’agit de bannir tel ou tel contenu et cette transparence inspire la confiance.

    L’aspect technique également au rendez-vous. Aujourd’hui, on peut tout faire sur Telegram. Des lives avec des milliers de personnes, des salons vocaux à la Discord, toutes les fonctionnalités de communication, qui peuvent servir dans les manifestations et créer de la cohésion, sont présentes chez Telegram.

    Bien sûr, une majorité des personnes, a encore peur de Telegram, pour éviter d’être taxé de fasciste, d’antisémite et de tueurs de chaton. Mais comme mentionné, le problème de la censure et de la tyrannie est qu’elle n’a pas de limites et qu’elle a une suppression circulaire de tout ce qui existe.

    Viendra le jour où les réseaux sociaux mainstream seront vides. Ce seront les mêmes personnes qui vont hurler à la lune, encore et encore. Et quand ils tenteront de venir sur Telegram pour imposer leur fascisme, ils se heurteront au parti pris de la liberté de la plateforme. Telegram ne leur obéira pas comme un petit chien. Il n’a pas obéi lors des événements en Biélorussie, à Hong-Kong, en Iran et ce ne sont pas des petits pays occidentaux qui vont lui faire peur.

    Mais l’attaque peut venir de l’Etat profond. Il y a des articles qui commencent à sortir, accusant Telegram d’héberger des criminels, de faciliter le piratage, etc. Les mêmes tactiques utilisées encore et encore et il faudra déterminer qui gagne sur le long terme.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast