Telegram 7.3 : Salons vocaux et il faut gagner de l’argent


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Pour Telegram 7.3, l’application nous propose l’une des mises à jour les plus importantes avec les salons vocaux. Et Telegram va commencer à générer des revenus à partir de 2021.


    Pour Telegram 7.3, l'application nous propose l'une des mises à jour les plus importantes avec les salons vocaux. Et Telegram va commencer à générer des revenus à partir de 2021.
    Publicités

    Chaque mois, apporte son lot de nouveautés, mais pour la fin d’année 2020, Telegram 7.3 frappe fort avec l’arrivée des salons vocaux. L’application a toujours été en pointe de toutes les nouveautés qui ont été ensuite copié par toutes les autres messageries sur le marché. Mais une autre annonce importante est que pour Telegram, il faut commencer à gagner de l’argent à partir de 2021.

    Les salons vocaux

    Les salons vocaux parlent pour eux-même. C’est une fonctionnalité disponible pour tous les groupes Telegram, mais je ne sais pas si seul l’administrateur peut les créer ou n’importe quel membre dans le groupe. Comme je suis l’admin de tous mes groupes… Ces salons vocaux sont vraiment bien pensés et conçus. Ils s’activent à partir des réglages du groupe et ensuite, ils deviendront un espace de discussion audio qui sera parallèle aux discussions habituelles avec les textes et le reste.

    Ce qui est vraiment cool est que le salon est en superposition constante (overlay). Ce qui fait que vous savez toujours ce qui se passe même quand vous n’êtes dans le groupe en question. L’animation des icônes et de la qualité audio est impressionnante. Avec l’overlay, vous pouvez savoir qui est en train de parler et même déterminer son volume. Ces salons vocaux sont assez polyvalents pour être utilisé dans un groupe de papote ou de discussion acharnée. Mais aussi pour les entreprises et les professionnels. Ils peuvent organiser des conférences ou des réunions.

    Assez polyvalents pour quelques ou des milliers de personnes

    On peut les comparer aux appels de groupe, mais ils sont plus conviviaux à cause de leur persistante. Les commandes vocales sont aussi excellentes. On peut toujours activer le micro ou utiliser une touche de son clavier pour fonctionner en mode Push to Talk.

    Evidemment, les salons vocaux sont aussi disponibles sur Desktop, mais pour moi, l’intérêt est vraiment sur mobile. Telegram n’indique pas de limites dans les participants dans les salons vocaux. Donc, je peux être tout seul avec mon ami imaginaire et vous pouvez être des milliers dans une rue à discuter pour réfléchir comment abattre le système tyrannique en place actuellement. La peur est que comme c’est sans filtres, vous allez avoir tous les spammeurs, les trolls et autres cafards de la nature humaine qui peuvent polluer le salon.

    Telegram doit gagner de l’argent

    Vous avez d’autres nouveautés, notamment celles qui permettent désormais de transférer les données de Telegram sur la carte mémoire. Une option attendue depuis longtemps. Mais l’autre grosse nouveauté est que Durov a annoncé que Telegram est en passe de franchir la barre des 500 millions d’utilisateurs et que jusqu’à présent, la tournait sur des fonds propres.

    Il fallait donc commencer à gagner des revenus. C’était prévisible, car tout le monde se posait la question sur le financement de Telegram. Même si la monétisation va faire grimacer, la voie empruntée par Telegram est la meilleure, car on aurait pu se poser des questions sur le long terme sur qui finançait réellement cette application.

    Les revenus se baseront sur des options spécifiques de l’application pour les entreprises, mais aussi pour les groupes et les channels avec des millions d’abonnés. Cette petite partie des utilisateurs va financer le reste. Il n’y aura jamais de dans les messages individuels ou les groupes, car ce serait trop intrusif. Ce n’est pas un hasard si les channels ne sont pas mentionnés. Les channels ne sont pas vraiment un espace de discussion privée, mais plutôt comme une page Facebook.

    Une régie publicitaire Made in Telegram

    Durov estime qu’il existe des channels Telegram qui ont des millions d’abonnés et qui fonctionnent comme un flux Twitter. Et actuellement, les administrateurs de ces channels utilisent des réseaux publicitaires tiers pour monétiser leur audience. Ces publicités sont souvent intrusives pour les utilisateurs.

    Telegram va donc lancer sa propre régie publicitaire qui sera plus respectueuse et qui indiquera clairement que ce sont des publicités. Mais il y aura toujours des contreparties. Si Telegram affiche des publicités dans les gros channels, alors ces derniers recevront de l’audience gratuite correspondante à leur taille. Ou s’ils lancent des stickers Premium, alors les créateurs de Stickers recevront des Royalties. Cela reste correct dans l’ensemble, mais on attend de voir ce que va donner vraiment cette nouvelle politique de monétisation de Telegram.

    Telegram a été forcé de passer par cette monétisation. Son but initial a été de se financer par sa cryptomonnaie GRAM et la plateforme TON, mais ces connards d’américains ont décapités le projet. Avec une messagerie qui connait une progression insolente et constante, Telegram a dû revoir ses projets. On lui souhaite de réussir cet équilibre délicat en générer suffisamment de revenus et ne pas devenir une usine à gaz publicitaire comme Facebook ou Whatsapp.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast