Les parieurs de courses de chevaux en ligne sont moins enclins à jouer après une journée de perte


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Cela semble être du bon sens, mais une étude vient de confirmer qu’un parieur de courses hippiques a tendance à s’éloigner des paris s’il a perdu la veille.


    Une nouvelle étude de l’Université de Finlande orientale montre qu’un parieur aura tendance à rester loin des paris, à hauteur de 27 %, après une journée de perte que celle où il a gagné ou atteint le seuil de rentabilité. L’étude a examiné comment le fait de perdre ou de gagner le jour précédent dans les paris peut aussi prédire quand est-ce qu’il reviendra à la prochaine pour parier en ligne. L’étude a également révélé que les gains ou les pertes élevés le jour de précédent ne prédisent pas le moment de la prochaine session de pari.

    Un parieur typique de courses de en ligne semble modifier son comportement de pari en fonction du succès de sa journée de pari précédente. Des études antérieures ont montré que les parieurs ont tendance à réduire leurs mises après une journée perdante. Nous avons maintenant pu montrer qu’un parieur typique aussi reste à l’écart des paris plus longtemps après avoir perdu, déclare Tuomo Kainulainen, chercheur de l’Université de Finlande orientale.

    Publiée dans Journal of Gambling Studies, l’étude a utilisé des données de compte de jeu au niveau individuel. Les chercheurs ont analysé le comportement de pari de plus de 9 000 personnes en Finlande qui ont placé des paris sur la plateforme de paris en ligne de l’opérateur finlandais de paris hippiques Fintoto en août 2012.

    Aucune différence n’a été noté dans le comportement de pari des femmes et des hommes après une journée perdante. Un parieur de courses de chevaux en ligne typique en Finlande est un homme de 51 ans qui vit dans une zone urbaine et place un pari environ tous les quatre jours. Le volume moyen de paris par jour était de 43 euros et la perte nette moyenne par jour était de 12 euros.

    L’étude a également examiné si différents groupes de parieurs identifiés dans les données avaient une réaction différente à une journée perdante. Les chercheurs ont analysé l’association des caractéristiques individuelles, telles que l’âge et le sexe, avec la prochaine séance de paris après une journée perdante. Ils ont constaté qu’après une journée perdante, les parieurs inexpérimentés sont susceptibles de rester à l’écart des paris plus longtemps que les parieurs expérimentés.

    Bien que les femmes participent moins fréquemment aux paris hippiques en ligne que les hommes, nous ne trouvons aucune différence dans la manière dont ces deux groupes modifient leur comportement après une journée perdante, souligne Kainulainen. Les chercheurs ont trouvé des différences dans la façon dont différents groupes de parieurs réagissaient à une journée perdante, mais ces différences étaient très faibles. L’étude suggère que tous les parieurs, quelles que soient leurs caractéristiques individuelles, sont susceptibles de rester à l’écart des paris plus longtemps après une journée perdante.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast