BrandBacker Member Boisson énergisante = Insuffisance cardiaque chez un jeune homme

Boisson énergisante = Insuffisance cardiaque chez un jeune homme


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • Même si c’est un rapport de cas, il ajoute aux inquiétudes croissantes concernant les accidents cardiaques des boissons énergisantes, selon les auteurs.


    Même si c'est un rapport de cas, il ajoute aux inquiétudes croissantes concernant les accidents cardiaques des boissons énergisantes, selon les auteurs.
    Publicités

    Une forte consommation de boissons énergisantes peut être liée à une insuffisance cardiaque, ont averti des médecins dans la revue BMJ Case Reports après avoir traité un jeune de 21 ans, qui avait régulièrement bu 4 canettes de ce type par jour pendant environ 2 ans.

    4 canettes de 500 ml par jour

    Ce rapport s’ajoute au corpus croissant de preuves publiées et aux préoccupations croissantes concernant les dommages cardiaques potentiels de ces boissons, déclarent les auteurs. Le jeune homme en question s’est retrouvé en réanimation après 4 mois d’essoufflement progressif à l’effort, d’essoufflement en position couchée (orthopnée) et d’amaigrissement.

    Il buvait habituellement en moyenne quatre canettes de 500 ml de boisson énergisante chaque jour : chaque canette contient 160 mg de caféine plus de la taurine (une protéine) et divers autres ingrédients. Il a déclaré qu’il faisait cela depuis environ 2 ans.

    Il a également rappelé qu’il avait eu des épisodes d’indigestion, des tremblements et des palpitations dans le passé pour lesquels il n’avait pas consulté de médecin. Au cours des 3 mois précédant son admission à l’hôpital, il avait été contraint d’interrompre ses études universitaires parce qu’il se sentait très mal et léthargique.

    Insuffisance cardiaque et rénale au bout de 2 ans de consommation de boisson énergisante

    Des analyses de sang et des lectures d’ECG ont révélé qu’il souffrait à la fois d’une insuffisance cardiaque et rénale, suffisamment grave pour justifier qu’il soit envisagé pour une double greffe d’organe. Bien qu’il soit encore susceptible d’avoir besoin d’une greffe de rein, en raison d’une maladie non liée, ses symptômes cardiaques et sa fonction se sont considérablement améliorés avec un traitement médicamenteux et après avoir complètement arrêté les boissons énergisantes.

    “Cependant, il est difficile de prédire l’évolution clinique du rétablissement ou le potentiel de rechute”, avertissent les auteurs. Il ne s’agit que d’un rapport de cas, mais plusieurs autres ainsi que des articles de synthèse ont mis en évidence des inquiétudes croissantes concernant les dommages potentiels des boissons énergisantes sur le système cardiovasculaire, notent les auteurs.

    La surstimulation du système nerveux sympathique par la caféine peut être un facteur. Les boissons énergisantes sont également connues pour augmenter la pression artérielle et peuvent déclencher des anomalies du rythme cardiaque, disent les auteurs, en guise d’explication des résultats publiés à ce jour.

    Aucune régulation à cause du lobby de l’industrie

    “Des avertissements clairs devraient être fournis sur les dangers cardiovasculaires potentiels de la consommation de boissons énergisantes en grande quantité”, concluent-ils. “Je pense qu’il devrait y avoir plus de sensibilisation sur les boissons énergisantes et l’effet de leur contenu”, ajoute le sujet de ce rapport de cas. “Je pense qu’ils sont très addictifs et beaucoup trop accessibles aux jeunes enfants.”

    De plus, l’industrie du sucre qui a un monopole absolu sur les boissons énergisantes, fait un lobbying démesuré auprès de toutes les agences sanitaires pour éviter la moindre interdiction. La publicité cible également les enfants, mais aussi de nouvelles tendances comme l’esport où des marques comme Red Bull sont les principaux sponsors.

    Rien qu’en 2018, le secteur des boissons énergisantes a dépensé 1 milliard de dollars en publicité et ce montant faramineux augmente à chaque année qui passe, en ciblant les jeunes et les enfants. A chaque fois qu’un Etat tente de limiter ces boissons énergisantes, les lobbys arrivent pour démanteler tout type de régulation.

    Il ne faut pas non oublier l’énorme risque d’obésité, car en plus d’être saturé par la caféine, une boisson énergisante est également remplie de sucre. On connait aujourd’hui la corruption de l’industrie du sucre qui a tenté de cacher les méfaits d’une surconsommation en rejetant la faute sur le gras. Quand on regarde la popularité des boissons énergisantes chez les jeunes et les enfants, alors on a une corrélation très solide sur l’explosion de l’obésité dans la même catégorie d’âge.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast