Est-ce que l’amande est bonne pour votre cerveau ?

Est-ce que les amandes sont bonnes pour votre cerveau ? La réponse courte est probablement oui, mais la consommation d’amandes possède des effets bénéfiques indirects sur de nombreux aspects de la santé incluant le cerveau.


Est-ce que les amandes sont bonnes pour votre cerveau ? La réponse courte est probablement oui, mais la consommation d'amandes possède des effets bénéfiques indirects sur de nombreux aspects de la santé incluant le cerveau.
Est-ce que les amandes sont bonnes pour votre cerveau ? La réponse courte est probablement oui, mais la consommation d'amandes possède des effets bénéfiques indirects sur de nombreux aspects de la santé incluant le cerveau.

 

La consommation des amandes est bonne pour votre cerveau. C’est une phrase qu’on entend souvent et si vous vivez dans les pays asiatiques et du Moyen-Orient, vos parents vous ont sans doute conseillé de manger des amandes avant une période d’examen. Selon les histoires qui circulent, la consommation d’amandes boosterait la mémoire et les capacités cérébrales.1

Les propriétés bénéfiques de l’amande sur le cerveau

Les amandes contiennent de nombreux éléments bénéfiques pour la santé telle que :

  • Une grande variété de protéines qui stimulera votre système immunitaire et des pistes suggère que cela améliore la réparation des cellules cérébrales incluant celles de la mémoire.
  • L’amande contient également du zinc qui permet de maintenir votre système immunitaire. Le zinc dans l’amande est un antioxydant.
  • L’amande contient également les vitamines B6 et E avec la vitamine B6 qui améliore la santé cérébrale et la vitamine E qui ralentit le vieillissement du cerveau.
  • En fait, les oméga-3 et les omégas-6 dans les amandes augmentent le niveau intellectuel et le magnésium contenu dans ces composants renforce les cellules nerveuses.

Toutefois, cela ne justifie pas forcément la consommation d’amandes vu leur prix qui peut être élevé, car ces composants se trouvent également dans d’autres aliments. Ainsi, la viande rouge, les crustacés, la volaille, les mollusques contiennent également du zinc et les huitres possèdent la plus forte teneur en zinc parmi tous les aliments.2 Pour la vitamine B6, vous pouvez en trouver dans les pistaches, l’avocat, la poitrine de volaille, les graines de sésame et de tournesol.3 Notons également que vous pouvez aussi prendre des compléments en vitamine B6. Pour la vitamine E, vous pouvez en trouver dans l’huile d’olive, le brocoli, les graines de tournesol et le fruit du kiwi.4 Toutefois, les amandes ont l’avantage de cumuler plusieurs nutriments qui se trouvent dans des aliments différents.

Les amandes sont excellentes pour les antioxydants

Est-ce que les amandes sont bonnes pour votre cerveau ? La réponse courte est probablement oui, mais la consommation d'amandes possède des effets bénéfiques indirects sur de nombreux aspects de la santé incluant le cerveau.

Toutefois, ces affirmations sont des liens indirects et on n’a pas de causalité directe. Cependant, ce n’est pas l’amande qui est concernée, mais la consommation de noix en général. Ainsi, une étude de 2006 publiés dans la revue British Journal of Nutrition a montré les effets bénéfiques de la consommation de noix.5 L’étude montrait le rôle potentiel dans les antioxydants. Parmi les types de noix, les noisettes, les noix de pécan et les châtaignes possèdent la plus forte teneur en antioxydants. Le stress oxydatif est fréquent dans les maladies dégénératives chroniques et il semble qu’un régime alimentaire à base de céréales, de fruits et légumes soit excellent pour ses propriétés antioxydantes et l’ajout de noix à la consommation ne peut pas faire de mal.

La consommation d’amande et l’apport de nutriment

En 2014, la Dre Carol O’Neil de l’Université d’État de Louisiane a présenté une nouvelle analyse de 24 808 adultes de 19 ans et plus en utilisant les données de l’Enquête nationale sur l’évaluation de la santé et de la nutrition de 2000 à 2010 montrant que les consommateurs d’amandes (395 personnes en se basant sur la consommation d’amandes ou de beurre d’amande au cours des 24 dernières heures) ont bénéficié d’un apport en nutriments, amélioré la qualité alimentaire globale et un meilleur état physiologique par rapport aux personnes qui n’avaient pas consommé d’amande.6 Il s’agit d’une étude transversale et donc, les données ne peuvent pas être utilisées pour établir des relations de causalité, mais elle suggère une association entre la consommation d’amandes et un meilleur état de santé.

Les amandes comme un coupe-faim

Est-ce que les amandes sont bonnes pour votre cerveau ? La réponse courte est probablement oui, mais la consommation d'amandes possède des effets bénéfiques indirects sur de nombreux aspects de la santé incluant le cerveau.

Étant donné que la consommation de Snacks a beaucoup augmenté ces dernières années et que les amandes font partie des Snacks consommés par les Américains, une étude a analysé si la consommation de Snacks était bénéfique ou non pour la santé. Le Dr Richard Mattes de l’Université de Purdue a examiné les effets des amandes chez 137 participants adultes qui présentaient des risques de diabète de type II.7 La consommation d’amandes grillées et légèrement salées a permis quotidiennement de réduire l’appétit des participants et les concentrations de glycémie tout en améliorant considérablement la consommation en vitamine E et celle en graisse mono-insaturée. Après 1 mois de 250 calories provenant d’amandes quotidiennes, les participants n’ont pas pris de poids. Bien que l’étude ait duré seulement quatre semaines, cela suggère que les grignotines sur les amandes pourraient être une stratégie de poids.

Les amandes contre le mauvais cholestérol et la prise de poids

La Dre Penny-Kris Etherton de l’Université de Pennsylvanie a publié une étude clinique randomisée et contrôlée pour examiner les effets de la consommation d’amandes par rapport à des aliments riches en glucides chez 52 adultes qui possédaient un taux élevé de cholestérol LDL (mauvais cholestérol).8 L’étude voulait surtout comparer la prise de poids entre les participants. Les résultats ont montré que le poids corporel total n’a pas changé entre les 2 traitements, mais le régime alimentaire à base d’amandes a réduit la masse abdominale et le tour de taille. L’étude est limitée puisqu’elle a seulement duré 6 semaines, mais les résultats préliminaires suggèrent que la consommation d’amandes peut aider à réduire la graisse abdominale qui est un facteur de risque important pour le syndrome métabolique.

Quand on regarde toutes ces études, on ne peut pas dire que les amandes sont bonnes pour votre cerveau, mais une consommation modérée peut améliorer de nombreux aspects de votre santé et donc, de vos capacités cérébrales par la même occasion.

Sources

1.
Do Almonds Really Boost Brain Power? indiatimes.com. http://www.indiatimes.com/health/healthyliving/do-almonds-really-boost-brain-power-241744.html. Accessed July 9, 2017.
3.
Top Foods That Help Your Brain Produce “Happy Hormones.” Dr. Axe. https://draxe.com/top-10-vitamin-b6-foods/. Accessed July 9, 2017.
4.
The 10 Best Foods High in Vitamin E. HealthAliciousNess. https://www.healthaliciousness.com/articles/vitamin-e-foods.php. Accessed July 9, 2017.
5.
Blomhoff R, Carlsen MH, Andersen LF, Jacobs DR. Health benefits of nuts: potential role of antioxidants. BJN. 2006;96(S2):S52. doi: 10.1017/bjn20061864
6.
O’Neil CE, Nicklas TA, Fulgoni III VL. Almond Consumption Is Associated with Better Nutrient Intake, Nutrient Adequacy, and Diet Quality in Adults: National  Health and Nutrition Examination  Survey 2001-2010. FNS. 2016;07(07):504-515. doi: 10.4236/fns.2016.77052
7.
Dhillon J, Tan S-Y, Mattes RD. Effects of almond consumption on the post-lunch dip and long-term cognitive function in energy-restricted overweight and obese adults. Br J Nutr. 2017;117(03):395-402. doi: 10.1017/s0007114516004463
8.
Berryman CE, West SG, Fleming JA, Bordi PL, Kris-Etherton PM. Effects of Daily Almond Consumption on Cardiometabolic Risk and Abdominal Adiposity in Healthy Adults With Elevated LDL-Cholesterol: A Randomized Controlled Trial. Journal of the American Heart Association. 2015;4(1):e000993-e000993. doi: 10.1161/jaha.114.000993
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 10 ans et webmestre d'une chiée de sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils