Les pires Africains dans les groupes Whatsapp (Spam, Fake News et Harcèlement)

Si WhatsApp reste un bon moyen de communication, l’absence d’outils de modération augmente les spams, les fausses informations et les escroqueries en tout genre. Les pires pays africains dans ce type de pratique sont le Bénin, la Cote d’Ivoire, mais également le Maroc.


Si WhatsApp reste un bon moyen de communication, l'absence d'outils de modération augmente les spams, les fausses informations et les escroqueries en tout genre. Les pires pays africains dans ce type de pratique sont le Bénin, la Cote d'Ivoire, mais également le Maroc.

WhatsApp est peu populaire en Europe et aux USA, mais très prisé en Asie et en Afrique. Par sa simplicité d’utilisation et sa légèreté, WhatsApp a conquis le monde avec plus de 1,2 milliard d’utilisateurs. L’arrivée des groupes a permis de créer des communautés autour de tous les centres d’intérêt imaginables. Dans des villes africaines comme Bangui, on a des groupes Whatsapp pour chaque quartier. L’information hyperlocale sans risque d’être court-circuité par des entités officielles. Mais étant donné que Whatsapp ne contrôle pas absolument ce qui se passe dans les groupes, alors on peut dire que c’est la jungle absolue. Dans une étude qui a porté sur 600 groupes africains et 50 groupes avec une moyenne de 100 membres, les résultats montrent que les internautes de certains pays africains sont considérés comme les pires parasites sur Whatsapp.

Le Bénin, le roi absolu du spam et de l’escroquerie dans les groupes Whatsapp

Si vous avez créé un groupe WhatsApp public, alors vous avez surement dû le voir. L’indicatif +229 appartenant au Bénin est honni par tous les administrateurs et les utilisateurs. Sur les 600 groupes étudiés, on a relevé que 91 % des Spams étaient produits par des Béninois suivis de 12 % par des Ivoiriens. Si à une époque, des pays comme le Nigeria se sont fait connaitre sur les arnaques sur le web, le Bénin lui ravit la première place sans aucun problème.

Et quel type d’arnaque ! Des messages de marabouts, de valises magiques et d’autres saloperies, sortant de la tête de personnes médiocres à la limite de l’arriérisme mental. L’étude a montré que ces spammeurs béninois travaillent en meutes en publiant plus de 1 200 messages par jour sur tous les groupes Whatsapp publics qu’ils rencontrent. Les Béninoises ne sont pas en reste avec les annonces de rencontre frauduleuse si ce n’est pas de la prostitution pure et simple.

Le Maroc, hausse des harcèlements en ligne

Le Maroc est également pointé du doigt, mais pas pour les arnaques, mais les harcèlements. Il est connu que les femmes se font harceler dans la rue, mais dans les groupes Whatsapp, cela tourne à l’émeute collective. Une bande de chiens qui ne peuvent pas se retenir de publier des photos dégoutantes sans oublier l’harcèlement individuel en parcourant sans cesse la liste des numéros.

Le Bénin, déjà le triste champion du spam, n’est pas en reste dans le harcèlement, mais également des demandes d’argent à des Européens qu’ils soient hommes ou femmes. Des demandes sur l’immigration sont également systématiques rapportent les administrateurs de 3 groupes Whatsapp destinés aux expatriés dans l’étude. Le vrai problème est que les groupes Whatsapp sont absolument sans aucun filtre. Et donc, on a un principe similaire à Reddit ou l’application Whisper où tout le monde poste n’importe quoi sans aucune possibilité de modération.

Fake news et fausses accusations

En plus du spam et du harcèlement, on a également les Fakes News. Comme on ne peut pas modérer les messages dans les groupes, alors les Fake News se propagent à la vitesse de l’éclair. Et cela peut provoquer des dégâts meurtriers. Régulièrement en Inde, on rapporte des lynchages dans les villages où les habitants ne communiquent plus que par WhatsApp.

Que ce soit pour le fondamentalisme religieux ou pour promouvoir un agenda politique, les Fakes News sont l’arme idéale pour les utilisateurs de WhatsApp. D’autant plus qu’en Afrique, de nombreuses personnes ont connu le web uniquement par Whatsapp créant une bulle de filtrage gigantesque en n’ayant aucun réflexe d’esprit critique ou de vérification de l’information.

Ce que doit faire Whatsapp

Si cela continue, alors Whatsapp va devenir une véritable poubelle. Et la responsabilité de Whatsapp est pleine et entière. Mais il peut limiter les spams et les fakes news avec des solutions assez simples. Par exemple, il peut mettre en place le ban définitif de l’utilisateur et la suppression de tous les messages qu’il a publiés dans le groupe. Cela permettrait de nettoyer les groupes Whatsapp des saloperies qui le pourrissent.

Actuellement, on ne peut pas bannir un membre d’un groupe Whatsapp. On peut l’expulser, mais il peut revenir du moment qu’il a un lien du groupe. Et qu’on ne vienne pas me dire que la modération est impossible dans une messagerie, car Telegram propose une modération très efficace sur le spam avec la possibilité de bannir l’utilisation et de supprimer tous les messages d’un seul coup. À la fin de 2017, Whatsapp a proposé les Groupes Restreints dans sa version bêta où seuls les administrateurs pouvaient publier dans le groupe et tous les autres messages étaient en modération. Malheureusement, cette option n’a jamais été implémentée dans les versions officielles. Ce serait une solution, mais il faudrait l’améliorer pour que tous les nouveaux inscrits soient restreints par défaut et qu’ils doivent demander une autorisation de l’admin pour publier. Cette solution préventive réduirait déjà le spam dans les groupes.

Mais Whatsapp prend une très mauvaise direction avec le départ de ses principaux fondateurs de Facebook. Ces fondateurs ont toujours refusé d’insérer de la publicité sur la messagerie et leur départ montre que Facebook peut faire ce qu’il veut. Mais si Facebook arrive à proposer une lutte efficace contre le spam et les fakes news, alors ce sera un excellent point pour la messagerie sinon les utilisateurs basculeront sur Telegram ou Signal. L’étude sera publié officiellement en aout 2018 à la conférence de sécurité à Denver aux Etats-Unis.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je suis d'abord un fan avant d'être un blogueur culturel. Mais par la suite, j'ai commencé à proposer mes articles sur les séries TV et les films ainsi que l'univers de la culture en général. J'ai été contributeur culturel de plusieurs plateformes, mais j'ai décidé d'apporter ma touche personnelle sur les films et les séries TV à travers ce blog.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils