Madagascar : Cigarette électronique et Vape pour lutter contre le tabagisme

Malgré des prix exorbitants de la cigarette électronique et de la vape à Madagascar, cela reste les meilleures alternatives pour lutter contre le tabagisme. Il faut développer une vape adaptée pour les moyens des pays pauvres.


Malgré des prix exorbitants de la cigarette électronique et de la vape à Madagascar, cela reste les meilleures alternatives pour lutter contre le tabagisme. Il faut développer une vape adaptée pour les moyens des pays pauvres.

En 2003, un pharmacien et ingénieur, Hon Lik, proposait le principe d’une cigarette électronique par ultrasons. Même si on connaissait déjà ce principe dès 1963 avec Herbert A Gilbert qui est considéré pour avoir la paternité légitime sur la cigarette électronique.

Les débuts des e-cigarettes

Mais toutes les cigarettes électroniques actuellement sur le marché viennent de l’invention de David Yunqiang Xiu, datant de 2009. Il a fallu attendre plusieurs années pour que la cigarette électronique donne naissance à la vape. Un terme qu’on utilise pour désigner un secteur qui regroupe des dizaines de profils, des anciens fumeurs, des fumeurs actifs, des vapoteurs de plaisir, etc. Mais le fait est que la cigarette électronique préserve encore son objectif principal qui est d’aider à cesser le tabagisme.

La cigarette électronique comme un droit de l’homme pour les pays pauvres

La science, malgré ce qu’on peut lire dans certains médias, montre que la cigarette électronique aide à quitter le tabagisme. Et qu’elle est moins dangereuse à 95 % que la cigarette à combustion. On pourrait croire à un remède miracle, mais le tabagisme est encore tellement traumatisant, qu’on n’envisage même pas de laisser sa chance à la cigarette électronique. On a une partie du monde médical, qui déteste la cigarette électronique, car le marché des substituts nicotinique est en train de lui échapper. On a les cigarettiers qui font la grimace parce que leurs parts de marché s’effondrent à cause des taxes toujours plus importantes, remplissant les caisses de l’Etat, mais également grâce à la vape. Mais on a également le prix de la cigarette électronique qui est exorbitant pour les pays pauvres (et même pour les pays riches).

En septembre 2018, on a une conférence à Londres dont le thème était pour le moins étrange. Cela consistait à promouvoir la vape dans les pays pauvres comme faisant partie des droits de l’homme. Mais les participants prônaient une vape plus abordable et adaptée aux budgets des habitants des pays pauvres. On a aujourd’hui environ 1 milliard de fumeurs dans monde dont 800 millions dans les pays pauvres. Des pays pauvres qui n’ont pas les moyens de supporter les couts de santé du tabagisme.

Développer la vape malgache

Le taux de tabagisme à Madagascar oscille entre 13 et 19 % chez les adultes. Mais les données sont anciennes, datant de 2012 et 2015. Et on sait que ces dernières années, le tabagisme a énormément augmenté. Les paquets avec des photos flippantes ne marchent plus et les taxes ne suffisent plus. Le gros problème à Madagascar est que le tabagisme touche de plus en plus chez les jeunes. Dès l’âge de 12 ans, on commence déjà à fumer. Précarité financière, problèmes familiaux, manque d’avenir, des ingrédients délicieux pour fumer afin d’oublier pendant quelques minutes.

La vape et la cigarette électronique sont présentes à Madagascar, mais ils sont rarissimes. D’une part, il n’y a quelques boutiques de vape, mais c’est le prix qui refroidit les ardeurs. Pour avoir un bon matériel et du bon liquide, comptez au minimum 200 000 à 300 000 ariary (49 à 72 euros) ! Les Jean Parisiens vont arguer que ce sont des prix normaux.

Non, pas dans un pays où le salaire mensuel avoisine les 50 euros par mois (et encore je suis large). Il ne faut pas oublier que le tabagisme touche les plus pauvres, dans un pays déjà pauvre. Pour vous donner une idée, un paquet de cigarettes à Madagascar coute 1,08 euro. Et pour certains, ce prix est encore trop cher et ils vont se tourner vers des cigarettes beaucoup moins chères, mais c’est comme si on fumait du Zyklon B. Donc, quand 1 euro est trop pour des familles dans la misère, comment oser leur proposer une vape dont les prix coutent des centaines d’euros.

Et encore, car à cause de l’obscurantisme et de la stupidité des Européens, le taux de nicotine est limité à 20 mg par ml pour un contenant maximal de 10 ml. Ce qui fait que les fabricants européens ne proposent que 3 ou 6 mg dans le meilleur des cas. Et avec 6 mg, il est impossible de quitter le tabagisme.

La seule façon pour un pays pauvre comme Madagascar d’utiliser la vape est de l’inventer à sa propre sauce. Créer des appareils ultra abordables et créer des liquides 100 % fabriqués à Madagascar. D’une part, cela boostera l’économie qui en a bien besoin et d’autre part, cela évitera de payer des prix exorbitants.

Une sensibilisation nécessaire pour les autorités malgaches

Mais pour qu’un tel secteur voit le jour, il faut que les autorités malgaches s’emparent de la vape et en fassent un vrai cheval de bataille contre le tabagisme. La même chose pour les médecins malgaches qui doivent s’informer sur la cigarette électronique, ses avantages, ses inconvénients et la recommander à ceux qui veulent quitter le tabagisme.

Mais on voit des choses étranges au niveau mondial. L’Inde, la Chine et d’autres pays en développement ou pauvres, interdit strictement la cigarette électronique. D’une part, ces pays autorisent la cigarette en vente libre, mais bloquent la vape par tous les moyens. Que Big Tobacco fasse un lobbying pour garder la main sur les pays pauvres, il n’y a qu’un pas.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je suis d'abord un fan avant d'être un blogueur culturel. Mais par la suite, j'ai commencé à proposer mes articles sur les séries TV et les films ainsi que l'univers de la culture en général. J'ai été contributeur culturel de plusieurs plateformes, mais j'ai décidé d'apporter ma touche personnelle sur les films et les séries TV à travers ce blog.

Pour me contacter personnellement :

1 réponse

  1. stiven dit :

    Merci pour l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast