Les NATU et GAFAM : points communs et dissemblances de ces géants de l’Internet


  • FrançaisFrançais

  • Quels sont les points communs et les différences entre les GAFAM et les NATU ? Mais nous, nous sommes toujours les dindons de la farce.


    Quels sont les points communs et les différences entre les GAFAM et les NATU ? Mais nous, nous sommes toujours les dindons de la farce.

    Vous connaissez sûrement plupart des entreprises formant les acronymes GAFAM (Google, Apple, Facebook, et ) et NATU (, Airbnb, Tesla et Uber). Entreprise d’usage, elles ont défié tous les pronostics et se sont développées pour aujourd’hui devenir incontournables. Quels sont leurs points communs ? Qu’est-ce qui fait leur particularité ? Point sur les ressemblances et dissemblances de ces entreprises !

    Les points communs entre les NATU et les GAFAM

    Les points communs entre ces deux types d’entreprises sont légion ! Toutes ces entreprises font partir monde de la Tech et sont précurseurs de nombreuses nouvelles technologies. En premier lieu, il y a situation géographique de leurs sièges sociaux ; elles sont toutes situées en Californie, on retrouve Netflix et Tesla dans la Silicon Valley et Airbnb et Uber à San Francisco.

    Ensuite, les rôles joués par ces entreprises dans le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui sont assez similaires. Elles ont révolutionné et fait énormément évolué notre façon traditionnelle d’utiliser et de vivre avec la technologie, chamboulé l’économie mondiale et ont connu une croissance ahurissante. Par ailleurs, toutes ces entreprises sont à présent au cœur de tous nos usages quotidiens (sinon presque tous). Tout le monde a un proche qui aime les produits de ces entreprises ou d’autres comme casino777.be.

    Les capitalisations boursières de chacun de ces cadors de l’économie numérique battant des records, leur poids sur l’économie mondiale est énorme. Pour ces entreprises, le client est au centre de toutes les décisions et préoccupations de sorte à prioriser celui-ci devant une profitabilité à court terme et les uns comme les autres allouent une bonne partie de leur profit à la recherche, le développement et le marketing. Aussi, ces entreprises du high-tech se jouent du fisc grâce à une optimisation de leurs pratiques fiscales ; leurs taux d’imposition sont ainsi les plus faibles malgré leurs chiffres d’affaires et bénéfices colossaux.

    Les différences entre les NATU et les GAFAM

    Contrairement aux GAFAM qui se marchent sur les plates-bandes les uns des autres en dépit de leurs secteurs de prédilection différents, les NATU ne sont pas des entreprises concurrentes puisqu’elles évoluent sur des marchés très distincts. De plus, les NATU ont des modèles économiques distincts de ceux des GAFAM.

    A contrario des GAFAM qui ont construit ou contribué à construire des industries, les NATU ont capitalisé sur les services et produits des GAFAM pour créer des usages nouveaux et apporter transformation et innovation dans des secteurs que l’on croyait à l’abri de l’innovation numérique.

    On dit que la marque de fabrique des NATU est la disruption ou rupture. Ces entreprises sont donc les pionniers du phénomène d’ubérisation connu par le secteur de l’économie numérique. L’autre différence notable est celle de la relation de ces différentes entreprises avec leurs fondateurs.

    Alors que les GAFAM ont su mettre en place des systèmes leur permettant de se développer continuellement en l’absence de leurs fondateurs tout en ayant encore recours à leurs images, les NATU ont encore beaucoup de mal à ce niveau ; ce qui explique leurs coups durs lorsque leurs fondateurs se retrouvent dans de mauvaises postures.

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast