Désastre à venir ? Adsense passe de la seconde à la première enchère


  • FrançaisFrançais
  • EnglishEnglish

  • On vous explique pourquoi vous aurez une baisse de revenus et des publicités médiocres avec la décision d’Adsense de passer de la seconde à la première enchère.


    On vous explique pourquoi vous aurez une baisse de revenus et des publicités médiocres avec la décision d'Adsense de passer de la seconde à la première enchère.
    Publicités

    Google a annoncé le 7 octobre 2021 qu’Adsense allait passer d’un système de seconde enchère à la première enchère. Les changements seront déployés jusqu’à la fin de l’année. C’est une décision qui va à la fois baisser votre revenu Adsense tout en étant bombardé de publicités médiocres alors que l’état actuel Adsense en termes de publicité laisse à désirer. Mais pourquoi.

    Des régies comme Adsense sont gérés par un système d’enchères. Pour que la publicité d’un annonceur soit sélectionné par rapport au mot-clé qu’il vise, il met un prix qui va rivaliser avec d’autres annonceurs concurrents pour le même mot-clé via un système d’enchère. Le prix le plus élevé remporte la mise. Tout le processus est ultra-rapide et en fait, que ce soit l’éditeur ou le visiteur qui va voir la publicité, ne se rendent compte de rien.

    Ce changement de la seconde à la première enchère sera tout aussi automatique pour l’éditeur et tout le reste de l’écosystème. Mais dans les chiffres, cela va automatiquement entrainer une baisse de revenu. C’est pourquoi à la question, est-ce que ce changement va affecter les revenus, Google Adsense tortille du cul et nous sort une phrase toute faite : En raison de l’environnement dynamique des systèmes d’enchères, il nous est impossible de prédire l’impact de ce nouveau système pour chaque éditeur AdSense (Traduction : Oui, vous allez perdre du pognon tandis que nous, on va gagner bien plus).

    Et c’est du bon sens que de penser qu’on va perdre du revenu. Un système de seconde enchère signifie que l’annonce est évaluée une seconde fois pour rivaliser avec d’autres annonceurs. Avec la première enchère, le premier annonceur remporte directement la mise. C’est mieux de l’illustrer par un exemple. Une pomme est mise aux enchères pour 1 dollar, la première enchère offre 1,1 dollars, un second renchérisseur, arrivant un peu en retard et tout essoufflé, dit qu’il offre 1,2 dollars.

    Dans le système actuel d’Adsense, la pomme est vendue pour 1,2 dollars tandis qu’à partir de maintenant, c’est l’enchère à 1,1 dollar qui le remporte automatiquement. Grosso modo, Google Adsense casse encore les prix de la publicité en ligne pour accroitre son monopole et on le voit déjà avec une baisse des revenus chez certains éditeurs dès le mois d’octobre 2021.

    Ensuite, Adsense nous dit avec ses mots que l’impact sur les revenus sera neutre. Dans le pire des cas, la baisse des revenus sera conséquente, mais Adsense compte sur le fait que comme les enchères seront plus facilités, il y aura plus d’annonces et donc, la perte sera compensée. Mais ce qu’il ne dit pas est que la qualité des annonces va chuter aux enfers.

    Résultat ? Les éditeurs gagneront de moins en moins et leurs sites subiront de plus en plus des publicités médiocres dont personne ne voulait auparavant.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de deux livres "Le Basilic de Roko" et "Le Déclin".

    Pour me contacter personnellement :

    1 réponse

    1. Anthony Achard dit :

      Avec 5 bandeaux publicitaires sur cette page j’imagine l’enjeu pour vous..
      Mais c’est un fait, Google (et plus généralement Alphabet) active le filet doucement tendu ces dernières années. Côté Adsense autant pour vous les éditeurs que les lecteurs, mais aussi côté Google Ads pour les professionnels du secteur et les annonceurs.
      La boîte noire prend de l’ampleur et on perd en contrôle jour après jour, avec des ciblages de plus en plus larges, des algorithmes qui remplacent les capacités d’action humaine sur les choix stratégiques ou la gestion de budget, le tout, on s’en doute, au profit du seul et même acteur de l’équation.
      Mais du coup, n’y-at-il pas typiquement d’alternative à Adsense ? D’autres moyens de monétiser du trafic ? Car sans ça hormis constater l’ampleur des dégâts j’imagine qu’il n’y a rien faire pour l’instant hélas..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast