Accueil Forum Rédaction web à Madagascar De nouveaux esclavagistes pour la rédaction web à Madagascar ?

Ce sujet a 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 4 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #698

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Rédaction offshore Madagascar : les nouveaux esclavagistes

    Je suis tombé sur cet article qui prend à contre-pied tous les autres articles, écrits par #RedacteursFrançaisdeSouche, en estimant que les prix proches de la misère de la rédaction web malgache s’explique par des clients douteux et des charges de travail insoutenables. L’article donne quelques pistes intéressantes, mais l’auteur prêche évidemment pour sa paroisse en estimant que la meilleure solution est de passer par des rédacteurs web en France. Ben voyons. Mais surtout, le mec montre qu’il ne connait pas du tout le pays et le secteur web en général, car il considère la rédaction web comme un truc homogène avec les mêmes choses qui sont valables partout.

    On peut dire que je fais partie des ancêtres de la rédaction web à Madagascar puisque j’ai commencé en 2009. Cela fait donc 8 ans que j’ai vu la rédaction web au niveau mondial se paupériser de plus en plus et aujourd’hui, ce n’est qu’un métier de pisseurs de mot dans la plupart des cas (c’est un de mes articles datant de 2015 et je me rend compte qu’il n’a pas pris une ride). Mais pour Madagascar, on a vu plusieurs lames de fond qui ont balayé totalement le secteur.

    Avant 2009, les rédacteurs web étaient rare et ils étaient plutôt bien payé. C’était des équivalents de ce qu’on trouve en France.
    A partir de 2010, des européens ont débarqué dans le pays flairant le filon. Ils ont ouvert des agences en recrutant n’importe qui et ils ont cassé le prix.
    A partir de 2015, ces agences douteuses sont devenu majoritaires et ils ont continué à enfoncer la rédaction web malgache dans la fange.
    Et à partir de 2016, des plateformes comme Upwork ont définitivement décapité le concept même de rédacteur web avec des prix qui sont 20 fois inférieurs à Madagascar. C’est surtout cette centralisation qui a sonné le glas du secteur entre le client individuel et le rédacteur individuel.
    Désormais, tous les prix sont à la baisse. Sur Upwork, il y a un client provenant du Moyen-Orient qui a m’a osé proposé 1 centime pour 500 mots ! Autant dire que j’ai refusé après que je lui ai dit que sa mère a dû se faire enculer par un babouin pour me faire une telle offre.

    On peut dire que l’arrivée des Européens à Madagascar a été un coup dur puisque l’Offshore s’est développé à toute vitesse en brassant le plus large possible. La qualité est médiocre, car la plupart écrivent pour vivre et non pour le plaisir d’écrire. Au cours des dernières années, j’ai écrit gratuitement des milliers d’articles et cela vous incite à vous améliorer. Mais quand des clients exigent que vous écriviez 3 000 mots par jour à raison de 6 jours sur 7 et que vous êtes payé de 100 à 200 dollars par mois, alors autant qu’on peut s’asseoir sur le plaisir d’écrire et de s’améliorer.

    La rédaction web à Madagascar a souffert de l’ubérisation continue de la société où tout le monde peut faire tous les métiers et on s’en fout de la qualité du moment que la quantité est au rendez-vous. Le gouvernement a sa part de responsabilité, car le statut de prestataire indépendant n’existe même. S’il y avait de bons cadres législatifs, alors on pourrait fermer ces agences esclavagistes et envoyer leurs responsables en tôle pour quelques mois. Cela les apprendrait à nous faire chier.

    #699

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Réponse de Tiavina Rabeharivelojaona (republication à cause d’un déplacement du forum)

    Vous avez entièrement raison. Faute de trouver des clients, je dois moi-même travailler pour des malagasy, pour un salaire de 8 à 10 Ar par mot. Ils s’asseoient tranquillement et leurs comptes bancaires se gonflent tandis que nous, nous devons nous réveiller à 4h du matin et dormir à minuit.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Aller à la barre d’outils