Les scientifiques montrent comment les muscles demandent plus d'énergie aux tissus de stockage de graisse


  • FrançaisFrançais


  • Publicités

            

    Les muscles nécessitent de l'énergie pour effectuer tous les mouvements que nous faisons dans un jour, et maintenant, pour première fois, les chercheurs Texas A & M College of Medicine ont montré comment les muscles «demandent» plus d'énergie des tissus de stockage de graisse dans les fruits Modèles de vol. Ils ont également découvert que ce circuit dépend des rythmes circadiens, ce qui pourrait avoir des implications pour l'obésité chez l'homme. Leurs résultats publiés aujourd'hui dans revue Current Biology .

    «Ceci est nécessaire pour régulation diurne des taux de lipides sanguins», a déclaré Jason Karpac, Ph.D., professeur adjoint au Collège de médecine et chercheur principal projet. En d'autres termes, pendant le jour où nos muscles se déplacent et nécessitent de l'énergie, cette communication est importante pour s'assurer que les lipides sont maintenus pour une plus grande demande d'énergie, et nuit, lorsque nous sommes moins actifs, il s'arrête pour éviter l'excès de graisse Accumulation, ce qui pourrait conduire à l'obésité ".

    Cet équilibre – appelé homéostasie métabolique – peut être manipulé en modifiant génétique d'un organisme pour modifier la quantité de lipide stockée. Un gène est impliqué dans le muscle, et un autre gène est impliqué dans le adipeux pour que ce chemin de signalisation fonctionne. La génétique relativement simple modèle de mouche des fruits permet à Karpac et son équipe d'apporter des changements très spécifiques. Dans le même temps, cependant, le métabolisme lipidique – ou capacité de prendre de l'énergie, le stocker sous forme de graisses, puis libérer l'énergie – est très similaire dans les mouches des fruits et chez les humains. "La mouche des fruits, juste …

    Lire la suite (en anglais)

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Amélie Nadeau

    Formation en communication et en journalisme à Montpellier. Je suis en Freelance pour plusieurs sites thématiques et agences de médias. Spécialisée dans l'actualité généraliste, je me suis spécialisée dans l'actualité médicale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast