La concertation sur le 4e plan lancée ce jeudi à l’Elysée, fortes attentes des associations


  • FrançaisFrançais


  • Publicités

    Il n'existe que 60 unités en France, créées dans le cadre du 3e plan autisme (2013-2017), qui associent Education nationale et secteur médico-social

    Il n’existe que 60 unités en France, créées dans le cadre du 3e plan autisme (2013-2017), qui associent Education nationale et secteur médico-social — ERIC CABANIS AFP

    « Changer donne », « combler le retard »… La concertation sur le 4e plan autisme, qui sera lancée ce jeudi à l’Elysée en présence d’Emmanuel Macron, suscite de fortes attentes de la part des associations, qui réclament au gouvernement « des avancées réelles ».

    En France, selon ces associations, quelque 650.000 enfants et adultes seraient atteints de troubles du spectre de l’autisme (TSA). Un -né sur 100 serait concerné.

    Lire suite

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Amélie Nadeau

    Formation en communication et en journalisme à Montpellier. Je suis en Freelance pour plusieurs sites thématiques et agences de médias. Spécialisée dans l'actualité généraliste, je me suis spécialisée dans l'actualité médicale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast