Quels sont les 11 vaccins obligatoires en France à partir de 2018 ?

Les 11 vaccins obligatoires en France à partir du 1er janvier 2018 sont la diphtérie, le tétanos, la polio, l’haemophilius influenzae B, la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C et le pneumocoque et oui, il est crucial pour la France que ces 11 vaccins deviennent obligatoires à cause de la propagande des anti-Vaxx ces derniers temps.


Les 11 vaccins obligatoires à partir du 1er janvier 2018 sont la diphtérie, le tétanos, la polio, l'haemophilius influenzae B, la coqueluche, l'hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C et le pneumocoque et oui, il est crucial pour la France que ces 11 vaccins deviennent obligatoires à cause de la propagande des anti-Vaxx ces derniers temps.

À partir du 1er janvier 2018, le calendrier vaccinal en France comprendra 11 vaccins obligatoires qui vont protéger contre 11 maladies qui sont :

  • La diphtérie
  • Le tétanos
  • La polio
  • L’haemophilius influenzae B
  • La coqueluche
  • L’hépatite B
  • La rougeole
  • Les oreillons
  • La rubéole
  • Le méningocoque C
  • Le pneumocoque

Jusqu’à présent, la France avait seulement 3 vaccins obligatoires et les 8 autres étaient recommandés. La différence entre la recommandation et l’obligation est purement historique et n’a aucune validité scientifique. À une époque, les maladies dévastaient la France et il fallait rendre les vaccins obligatoires pour protéger tout le monde. Par la suite, les maladies ont baissé et les autorités ont compté sur “l’intelligence” des Français pour se rendre des bienfaits de la vaccination sans les obliger à le faire.

Que risquent les parents s’ils ne vaccinent pas leurs enfants ?

L’obligation de la vaccination est une condition sine qua non pour les enfants qui veulent entrer dans les crèches et les écoles publiques. Pendant le processus d’admission et de contrôle, le personnel de l’établissement devra consulter le carnet de vaccination de l’enfant. Si les 11 vaccins obligatoires en France ne sont pas dans le carnet, alors cela peut être un motif de refus même si certains établissements peuvent discuter avec les parents, mais en général, le refus de la vaccination obligatoire est un motif de refus dans les établissements scolaires publics. Mais il n’y a pas d’amendes ou autre même si la loi le prévoit dans certains cas.

Attention aux articles anti-Vaxx sur les 11 vaccins obligatoires en France

Vous aurez souvent une pléthore d’articles qui montrent les “dangers” des 11 vaccins obligatoires en France. Si j’était malhonnête, je montrerais un article par des sites conspirationnistes ou anti-Vaxx, mais cet article de Contrepoints (une traduction d’un article provenant d’un site d’économie) est tout aussi foireux. Lisez l’article, mais on peut le démonter en critiquant simplement les auteurs :

  • Pavla Karon est une entrepreneuse diplômée en anglais et en finance
  • Bill Wirtz étudie les législations françaises à l’université de Lorraine

Ces deux personnes, dont l’article est anti-Vaxx, n’ont aucune expérience sur la vaccination. Ce ne sont pas des immunologues, des virologues ou quoi que ce soit. On pourrait les croire s’ils fournissaient de bonnes sources, mais ils font du Cherry Picking (Une technique qui consiste à signaler des faits ou données qui soutiennent son opinion, tout en ignorant tous les cas qui contredisent cette position). Au lieu, ils analysent les 11 vaccins obligatoires en France d’un point de vue législatif et non scientifique.

Des effets secondaires, sans blague !

Ainsi, dans l’article, on nous dit que le vaccin Infanrix Hexa provoque des effets secondaires tels qu’une perte d’appétit, de l’agitation, de l’irritabilité et des pleurs anormaux. Les auteurs nous disent que les symptômes se produisent sur 1 à 10 enfants, mais le rapport qu’ils citent nous dit que c’est sur 1 à 10 doses ce qui n’est pas du tout la même chose. Mais surtout, ce qui est inacceptable est que les auteurs oublient de dire que ces symptômes sont provoqués par des vaccins vivants atténués et qu’ils sont une version affaiblie de la maladie. Ces symptômes ne se produisent que dans 5 à 10 % des enfants, mais sachez que les symptômes du vrai virus (donc non atténué) sont bien pires avec des effets dévastateurs. Ces symptômes, promus par les auteurs, sont une réaction normale, qui se produit dans un faible pourcentage, mais Pavla Karon et Bill Wirtz l’utilisent comme un argument fort. En gros, leur article est de la bonne grosse merde.

Le vaccin, c’est comme la ceinture de la sécurité

Si vous êtes en voiture et que vous percutez un pylône, alors votre ceinture de sécurité risque de vous casser les côtes, mais elle peut vous éviter la mort, le handicap permanent ou le coma. De la même façon, chaque traitement qu’il soit vaccinal, médicamenteux possède des effets secondaires et encore, cela ne concerne qu’un petit pourcentage dans le cas de la vaccination.

Anti-Vaxx, arrêtez de nous bassiner avec l’exemple de la Suède et des pays scandinaves

C’est un argument qui revient systématiquement. Regardez l’exemple de la Suède sur la vaccination… Chaque pays possède sa propre culture, sa société, ses habitants et ses problèmes de santé. Ce n’est pas parce que quelque chose fonctionne en Suède que cela marchera en France. Et en Suède, ils ont aussi des anti-Vaxx sauf que là-bas, les scientifiques réagissent au quart de tour en pulvérisant tous leurs arguments. De plus, un Suédois pense différemment quand il faut se faire vacciner et notez que l’exemple concerne le vaccin contre la grippe qui n’est pas obligatoire :

Quand je pense à mon vaccin contre la grippe chaque année indépendamment du fait si j’ai besoin ou non, je pense à ma propre santé : Est-ce que je veux tomber malade cette année ? En Suège, il est très fréquent de penser qu’on a besoin de se vacciner parce que vous allez être en contact avec des personnes qui sont vulnérables à la maladie et qui ne peuvent pas se faire vacciner. Les parents suédois pensent qu’il faut se faire vacciner, car chacun d’entre eux doit utiliser son organisme comme un bouclier pour ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner et qui sont vulnérables aux maladies.

Cela montre une mentalité qui est tourné d’abord vers le collectif avant son bien-être individuel.

Pour résumer, il n’y a aucun risque avec ces 11 vaccins obligatoires en France à partir de 2018 et nous vous recommandons de ne pas croire les arguments anti-Vaxx qui veulent vous pourrir l’esprit et nous vous recommandons de lire des articles qui peuvent éclaircir les incertitudes et les inquiétudes que vous pouvez avoir. Ce sont vos enfants et faites ce qu’il y a de mieux pour eux et actuellement, il n’y a pas de meilleur remède que ces 11 vaccins pour les protéger de nombreuses maladies.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 10 ans et webmestre d’une chiée de sites.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils