Jurassic World: Fallen Kingdom, l’une des meilleures suites pour la franchise


Le film : Fallen Kingdom a reçu des critiques plutôt mitigées. Même si la plupart des gens l’aient apprécié, de nombreux critiques pensaient que cela aurait pu être beaucoup mieux. peut avoir été un film imparfait, mais objectivement, c’est la meilleure suite depuis 1993.

Une suite philosophique du premier

L’un des plus grands critères pour le succès du film de 1993 était la question philosophique. La morale de ramener des dinosaures a été constamment remise en question tout au long du film et les conséquences ont été clairement montrées. Alors que les suites, y compris Jurassic World, ont simplement répété cette question, Jurassic World : Fallen Kingdom monte d’un niveau. Plutôt que de simplement demander, Devrions-nous ressusciter les dinosaures ? Fallen Kingdom se demande : Les vies de dinosaures sont importantes une fois qu’on les a ramené à la vie. Même si cela peut sembler un délire dans l’anti-spécisme et la protection des animaux, cela reste une question importante.

Plutôt que de fuir les dinosaures ou de trouver des moyens de les tuer, Fallen Kingdom nous montre des personnages principaux qui protègent les dinosaures et débattre si leur vie était importante et faire face aux conséquences de leurs choix impossibles. Jurassic World : Fallen Kingdom est allé au-delà du premier Jurassic World, qui a simplement réitéré l’argument moral de Jurassic Park et fait ressortir un choix philosophique impossible que nous n’avions pas encore vu dans la franchise.

Les méchants étaient humains

Un autre facteur unique à propos de Jurassic World : Fallen Kingdom est la différence dans les antagonistes. Ils sont plus humains. Alors que les précédents opus avaient aussi des antagonistes humains, la plupart d’entre eux étaient écarté du troisième acte. Souvent dans ce dernier, c’était les dinosaures qui étaient la menace. Jurassic World: Fallen Kingdom tente de résoudre ce problème.

Alors qu’il y avait un terrifiant dinosaure que les héros ont dû vaincre pendant le troisième acte, semblable au dernier méchant dans le premier Jurassic World, Eli Mills, l’un des méchants, causait encore des problèmes et son impact était plus important que l’Indoraptor. C’est très intéressant, car dans ce cadre, Eli Mills, est beaucoup plus monstrueux que les dinosaures et montre sa psychopathie jusqu’au bout.

Fallen Kingdom rend un hommage au genre de l’horreur

Alors que la première moitié de Jurassic World : Fallen Kingdom a eu lieu sur une île, qui était le cadre de la plupart du reste de la franchise, la dernière moitié du film a emmené les héros dans un grand manoir, qui est l’endroit du dernier acte. Ce nouveau paramètre lui permet de se démarquer du reste de la franchise. Et cela pose la question sur le fait que les dinosaures pourraient facilement se retrouver dans la civilisation si on leur en donnait la chance.

Non seulement le cadre du manoir a permis de changer l’esthétique, mais il a parfois semblé rendre hommage à d’autres films du genre horreur. Beaucoup de films d’horreur ont lieu dans une maison ou un manoir, généralement une maison hantée, de sorte que le dernier acte de Jurassic World : Fallen Kingdom fini par ressembler à une maison hantée avec des dinosaures. Les critiques ont incendié cette partie,  car pour eux, il est stupide de faire un huis-clos avec des dinosaures. Mais l’intention reste intéressante et Jurassic Park doit se sortir de son cadre habituelle si on veut que la franchise ait un avenir.

Il y avait un moment en particulier qui montre cet hommage, mettant en vedette le personnage de Maisie Lockwood qui courait dans un couloir pour échapper à l’Indoraptor. Que ce soit dans la mise en scène ou le cadrage, la scène ressemblait aux plans légendaires du film Shining.

Bien que ce ne soit pas le film parfait, et certainement pas aussi bon que le premier Jurassic Park, Jurassic World : Fallen Kingdom est sans doute la meilleure suite de cette franchise. C’était sans doute meilleur que Le Monde Perdu ou Jurassic Park III. On ne nie pas les nombreuses critiques du film, mais c’est audacieux de proposer des éléments nouveaux dans un cadre aussi stéréotypé que celui des dinosaures.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je suis d'abord un fan avant d'être un blogueur culturel. Mais par la suite, j'ai commencé à proposer mes articles sur les séries TV et les films ainsi que l'univers de la culture en général. J'ai été contributeur culturel de plusieurs plateformes, mais j'ai décidé d'apporter ma touche personnelle sur les films et les séries TV à travers ce blog.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Font Resize
Contrast