Rocketman, un biopic dynamique sur Elton John, mais sans plus


  • FrançaisFrançais

  • Rocketman, le biopic sur Elton John utilise des recettes familières. On voit venir le profil à des kilomètres, mais le film est divertissant.


    Rocketman, le biopic sur Elton John utilise des recettes familières. On voit venir le profil à des kilomètres, mais le film est divertissant.

    Rocketman de est un autre biopic sur les hauts et les bas psycho-sensuels de la rock star. L’histoire de la vie d’ suggère un arc narratif terriblement familier. Un garçon doué en musique de l’Angleterre ouvrière s’inspire de la liberté sonore évoquée par le rock américain.

    est un style de biopic bien connu

    Son insatisfaction face à sa propre vie le propulse à un grand succès mais le rend également susceptible aux tentations du style de vie décadent de la pop-star. Sa dépendance à la drogue ruine ses relations personnelles et menace même sa carrière. Il confronte finalement ses démons et met en scène un retour, avec sa nouvelle attitude saine, reflétée par une nouvelle réussite professionnelle. Faites défiler les titres en nous indiquant où se trouve Elton.

    Rocketman, le biopic sur Elton John utilise des recettes familières. On voit venir le profil à des kilomètres, mais le film est divertissant.

    À son crédit, Rocketman est au moins en partie conscient du fait que nous connaissons bien ce type de biopics de style Behind the Music. Il n’abandonne pas le modèle, mais nous envoie une séquence musicale colorée et énergique chaque fois que la vie de famille du protagoniste ou ses luttes avec le vedettage menacent de devenir trop sombres. Des scènes fantastiques de chansons et de danses, construites autour de certaines des chansons les plus connues d’Elton et renforcées par des effets de synthèse, servent à exprimer les sentiments submergés des personnages.

    Des chansons et de la danse

    (I Want Love), transition entre l’enfance et l’âge adulte d’Elton (Saturday Night’s Alright for Fighting) , relie la décadence performative du glam rock du milieu des années 70 à celle du sexe du milieu des années 70 (Bennie and the Jets) offre simplement un spectacle agréable à regarder. Cependant, leur effet principal est de donner au film la qualité d’une comédie musicale de karaoké.

    Même si Elton faillit faire une overdose avec des médicaments sur ordonnance, nous ne sommes pas là pour contempler la mortalité, mais pour écouter des chansons pop aux souvenirs mémorables. En tant que comédie musicale, Rocketman est juste assez amusant pour (surtout) nous distraire de sa superficialité. Entre les séquences musicales, Elton (Taron Egerton), né Reginald Dwight, est décrit comme le génie malheureux à l’intérieur du costume à paillettes.

    Le parcours chaotique d’Elton

    Aimé de manière insuffisante par sa mère égoïste (Bruce Dallas Howard) et pas du tout par son père aux lèvres raides (Steven Mackintosh), le jeune Reggie aspire à être quelque part et à quelqu’un d’autre. Il s’avère qu’il est doué presque surnaturellement au piano, capable de reproduire des morceaux complexes en l’entendant une fois et ce cadeau s’avère être son moyen de sortir de la classe ouvrière londonienne.

    Rocketman, le biopic sur Elton John utilise des recettes familières. On voit venir le profil à des kilomètres, mais le film est divertissant.

    Musicien de remplacement pour les artistes de Motown en tournée en Grande-Bretagne, Reggie se lance rapidement, inventant son nouveau nom de scène en volant le prénom d’un de ses compagnons de groupe et prenant le nom de famille de John Lennon.

    Rocketman indique clairement que l’adoption par Reggie d’un nom de scène est plus que du marketing, car il insistera plus tard dans le film pour que sa famille l’appelle également Elton. L’invention d’un nouveau personnage lui permet d’échapper à ses origines et à son comportement humbles. Comme l’un des interprètes de Motown le conseille dans l’une de ses lignes de programme où se spécialisent ces types de films, Tuez la personne que vous êtes pour devenir celle que vous voulez être.

    Une puissance créatrice

    L’ironie de l’image publique de John, la douceur et une petite stature compensée par des performances scéniques flamboyantes et scintillantes, devient une dialectique de Rocketman dans laquelle l’adulte Elton doit finalement apprendre à se réconcilier avec son enfant intérieur. C’est une réconciliation qui sera présentée dans la plus littérale des images vers la fin du film.

    Au DJM, Elton est jumelé au parolier Bernie Taupin (Jamie Bell), et les deux forment une liaison instantanée. Ensemble, ils écrivent de nombreuses chansons populaires dont certaines semblent inspirées par leur amitié. Il existe une tension sexuelle ambiguë entre eux et le film laisse entendre que Your Song du duo est peut-être une excroissance de cette tension, ou, à tout le moins, que le solitaire Elton l’a confondue en tant que telle.

    L’amitié finalement platonique d’Elton avec Bernie est le cœur émotionnel de Rocketman, décrit comme la relation la plus stable de la vie d’Elton. (Le film se termine dans les années 80, juste avant que le chanteur ne rencontre son futur mari, David Furnish.) Le film de Fletcher décrit moins la vie amoureuse d’Elton, y compris le sexe, qu’un biopic à budget important sur une star gay.

    Une inspiration quasi religieuse

    Elton a une relation amoureuse intense et vraisemblablement vouée à l’échec avec le directeur de la musique insensible John Reid (Richard Madden), mais ce qui le pousse à boire et à se droguer est une solitude et une gêne qui vont au-delà de son identité sexuelle marginalisée. C’est-à-dire que l’Elton John de Rocketman ne correspond pas au stéréotype de l’homme gay tragique et autodestructeur.

    Le processus créatif décrit par Bernie et Elton n’a pas grand-chose à voir. À plusieurs reprises, Bernie apparaît avec les paroles et Elton apporte la musique sur place, comme si les airs lui venaient d’en haut. À un moment donné, sa mère affirme de manière accusatrice que tout a toujours été trop facile pour Elton, et en tant que spectateur, on est tenté de l’accepter. Ici, la musique d’Elton est moins le fruit d’un dur labeur que de l’ordre de la révélation religieuse.

    Une pâle copie de Bohemian Rhapsody ?

    Par exemple, le numéro musical trippant dans lequel Crocodile Rock fait léviter l’auditoire du célèbre club Troubadour de Los Angeles. La séquence captivante de la chanson-titre joue visuellement, dans une mode glam-rock exagérée, avec des images de la mort et de l’ascension ressemblant au Christ.

    Egerton offre une performance dynamique en tant qu’étoile alternativement maussade et exubérante, qui s’adapte parfaitement à l’embrassement de l’esthétique bruyante et incrustée de diamants d’Elton. Mais si les séquences musicales comportent des performances enthousiastes et des mises en scène colorées qui divertissent agréablement, une grande partie de ce qui les entoure est de nature à susciter des gémissements.

    Elton a une vision de sa grand-mère bien-aimée (Gemma Jones) lors de son séjour en cure de désintoxication: Vous écrivez des chansons que des millions de personnes aiment et c’est ce qui est important. Cela semble moins rassurer un personnage aux prises avec une dépendance, mais plutôt rassurer le public sur son importance.

    Source

    Rocketman

    Rocketman, le biopic sur Elton John utilise des recettes familières. On voit venir le profil à des kilomètres, mais le film est divertissant. Toutefois, on a un peu trop d'autosatisfaction du personnage.

    Note de l'éditeur
    3.5
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

    Je suis d'abord un fan avant d'être un blogueur culturel. Mais par la suite, j'ai commencé à proposer mes articles sur les séries TV et les films ainsi que l'univers de la culture en général. J'ai été contributeur culturel de plusieurs plateformes, mais j'ai décidé d'apporter ma touche personnelle sur les films et les séries TV à travers ce blog.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast