Tesla Factory a été décrite comme une «zone de prédateur» par les femmes employées


Un lecteur anonyme partage un rapport: L'usine de Fremont de Tesla a été décrite par une employée comme une "zone de prédateur" de harcèlement lors d'une réunion à laquelle ont assisté des dizaines d'employés selon un rapport de bombardement Dans The Guardian . D'autres femmes ont rappelé avoir été chassées par des employés masculins, se sentir mal à l'aise chez les hommes, et être soumises à des commentaires sexistes par leurs supérieurs, indique le rapport. Pendant des mois, The Guardian a suivi le cas d'AJ Vandermeyden, un ancien ingénieur de Tesla qui a poursuivi le constructeur d'autos électriques pour "harcèlement indésirable et omniprésent". Dans son procès, Vandermeyden allègue qu'elle et d'autres femmes ont été privées de promotions, ont payé moins que leurs camarades masculins et ont réprimé leurs accusations après avoir fait connaître leurs préoccupations aux ressources humaines. Plusieurs mois après avoir fait publiquement ses réclamations, Vandermeyden a été congédié par Tesla.

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils