L'Australie préconise l'affaiblissement d'un crypto fort lors de la prochaine réunion "Five Eyes"

          

Agrandir / Le procureur général de l'Australie George Brandis (L) parle lors d'une conférence de presse Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull regarde à Sydney en décembre 30, 2015.

Saeed Khan / Getty Images News

Deux responsables gouvernementaux australiens ont déclaré dimanche qu'ils appuieraient pour «empêcher le cryptage des messages terroristes» lors d'une prochaine réunion de la semaine prochaine du groupe d'anglais «Five Eyes» Nations Unies qui partagent systématiquement l'intelligence.

Le mouvement indique que Canberra est maintenant en avance sur ce que le FBI a doublé " en noir " depuis plusieurs années maintenant. C'est la notion qu'avec l'avènement d'un cryptage fort répandu et facile à utiliser sur les smartphones et autres appareils, l'application de la loi a été entravée. De nombreux experts disent cependant que toute méthode permettant l'accès du gouvernement, même dans certaines situations, affaiblirait la sécurité générale de tous.

Selon un déclaration publiée par le procureur général George Brandis, et Peter Dutton, le principal agent d'immigration du pays, l'Australie appuiera pour de nouvelles lois, pression sur les entreprises privées et pour un nouvel international Accord de partage de données parmi le quintette de pays.

"En tant que question prioritaire de l'Australie, je soulèverai la nécessité de relever les défis actuels posés par les terroristes et les criminels à l'aide du cryptage. Ces discussions porteront sur la nécessité de coopérer avec les fournisseurs de services afin d'assurer une assistance raisonnable aux agences chargées de l'application de la loi et de la sécurité , "…

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils