Doctor Who: World Enough and Time review


          

Simon Ridgway / Ray Burmiston / BBC

Il s'agit d'une critique de diffusion post-britannique de Doctor Who : World Enough and Time . River Song a toujours averti le docteur contre les spoilers, alors n'oubliez pas de regarder l'épisode en premier. Doctor Who saison 10, diffuse les samedis à 18h45 heure du Royaume-Uni sur BBC One et 9pm EDT sur BBC America.

    

Saison 10 de Doctor Who a été incroyablement désuet, flottant dans des histoires décentes, tout en nous taquinait avec un récit de Missy subtil qui, finalement et avec tant d'envie, se concrétise dans World Enough Et le temps . C'est juste une honte que les moteurs aient été poussés inversement trop souvent au cours des dernières semaines.

Il y a eu de bons épisodes autonomes et une excellente ouverture à une trilogie profondément décevante . Le drame populaire de science-sur-un-chaussure-budget a également échoué à apporter un coup instantané avec l'un des nouveaux monstres introduits au cours des 10 dernières semaines: trop CGI bon marché en l'absence de fait-vous-regardez, fait -vous-sautez des détails, peut-être à l'exception de Knock Knock et son utilisation excentrique du son surround 3D. Et bien que les performances principales aient été l'un des faits saillants – en particulier avec l'introduction de Bill, joué par Pearl Mackie – certains des scénarios flims ont fait de la série un geste.

Mais nous sommes de retour sur un terrain ferme avec World Enough and Time . C'est un épisode très fort qui parvient à tisser un fil de vaisseau spatial agréable et rapide dans l'apogée de l'histoire de Missy, qui a fait son apparition délicate, avec Cybermen …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils