Doctor Who: Lie of the Land review

          

Il s'agit d'une révision par diffusion post-britannique de Doctor Who : Lie of the Land . River Song a toujours averti le docteur contre les spoilers, alors assurez-vous de regarder l'épisode en premier. Doctor Who saison 10, diffuse les samedis à 19h35 heure du Royaume-Uni sur BBC One et 9pm EDT sur BBC America.

    

Après le milieu de la semaine dernière, j'espérais vraiment que Lie of the Land attacherait cette trilogie des épisodes dans un arc soigné. Au lieu de cela, l'histoire ressemble à un désordre incohérent même en tant que performance de Pearl Mackie alors que Bill continue de briller.

La narration et le manque d'action sont gênants, et tandis que les producteurs de la BBC derrière Doctor Who sont généralement assez bons pour cette science-fiction sur une question de budget mince, Lie of the Land Mérite vraiment un peu plus d'investissement, en particulier dans le développement du script, écrit par Toby Whithouse (dont les précédents comprennent Avant l'inondation Sous le lac et Une ville Appelé Mercy ).

Bill, le docteur (Peter Capaldi) et Nardole (Matt Lucas) ont une fois de plus des interactions amicales à trois voies, et la gamme émotionnelle de Mackie se distingue comme passionnée et frappante, ce qui a donné à Capaldi une course pour son argent. Mais l'histoire est chère et semble avoir un besoin sérieux d'un shake de protéines.

"Je suis désolé, Bill, j'ai vraiment voulu te faire voir", dit le docteur, dont la vision est maintenant restaurée. Mais rien de tout cela n'a l'air bien. Lie of the Land qui a une prémisse assez intéressante et même topique avec sa jouissance orwellienne sur la "vérité" et la propagande, ne se réalise jamais vraiment. Trop souvent …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils