Au virage au milieu des morts: Doom the board game reviewed


          

Bienvenue chez Ars Cardboard, notre regard de week-end sur les jeux de table! Consultez notre couverture complète de jeux de cartes sur carton.arstechnica.com et laissez-nous savoir ce que vous en pensez.

    

De toutes les franchises de jeux vidéo dans tous les genres dans le monde entier, Doom est peut-être l'un des choix les plus étranges pour se transformer en un jeu de plateau. Bien qu'il n'ait pas inventé le premier tireur, le premier Doom- qui est sorti en 1993 et ​​qui est donc plus ancien que les vedettes pop les plus populaires – jeux totalement révolutionnés, en envoyant des joueurs qui se brouillent à travers des armes à feu sans fin Les couloirs, tirant le feu des grappes de pixels menaçantes qui ressemblaient vaguement aux démons. Cette expérience peut-elle être reproduite dans un jeu de plateau top-down?

FFG

J'avais 10 ans lorsque Doom est apparu, et cela m'a rendu complètement malade – une affliction qui Continue à ce jour. L'expérience plus lente de la nouvelle version du jeu de plateau est donc le moyen idéal pour profiter de l'expérience Doom sans un besoin constant de barf, même si le jeu de plateau est mécaniquement différent de tous les côtés de Son prédécesseur de jeu vidéo.

Au lieu de simuler une marine contre le monde en temps réel et en trois pseudo-dimensions, la nouvelle Doom est un chasseur de cachot avec de grands canons et des monstres biomécaniques plutôt que de grands axes et squelettes. Entre un et quatre héros se retrouvent face à un autre joueur qui contrôle les forces de l'enfer. La configuration est semblable de beaucoup de façons à Fantasy Fantasy Fantasy Fantasy […]

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils