Microsoft affirme que la menace de malware de Fireball 'overblown' | Threatpost


Check Point a rampé ses projections sur l'impact des logiciels malveillants Fireball récemment divulgués après que Microsoft a mis en doute ses nombres initiaux.

Détails sur Fireball ont été publiés le 1er juin par Check Point, qui a déclaré que le malware était le travail d'une agence chinoise de marketing numérique appelé Rafotech et qu'il a détourné les navigateurs dans le but de générer des revenus publicitaires.

Aujourd'hui, Microsoft a contesté l'analyse initiale de Check Point selon laquelle 250 millions d'ordinateurs et 20 pour cent des réseaux d'entreprises ont été infectés par Fireball.

"Alors que la menace est réelle, l'ampleur signalée de sa portée pourrait avoir été exagérée", a déclaré Hamish O'Dea de l'équipe de recherche de Windows Defender. Check Point a déclaré aujourd'hui qu'il a travaillé avec Microsoft depuis qu'il a été informé de la nouvelle analyse.

"Nous avons essayé de réévaluer le nombre d'infections, et à partir des données récentes, nous savons avec certitude que les chiffres sont d'au moins 40 millions, mais pourraient être beaucoup plus", a déclaré Maya Horowitz, gestionnaire de groupe, Check Point Threat Intelligence.

Microsoft a déclaré qu'il traitait les infections de Fireball depuis 2015 et que les logiciels malveillants étaient constamment regroupés avec les utilisateurs de programmes qui téléchargent lors de la recherche d'applications, de médias, de jeux piratés ou de keygens qui activeraient certains logiciels. Le logiciel malveillant arrive dans ces «programmes propres», a déclaré Microsoft, qui sont utilisés comme processus hôte pour charger les logiciels malveillants et échapper à la détection par un logiciel de sécurité.

"Dans près de trois ans de suivi de ce groupe de menaces et de …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils