Les sénateurs disent que la cybersécurité devrait être la priorité absolue pour les véhicules autonome

Les règlements des autos nécessitent des autorisations, mais les priorités commerciales peuvent prévaloir sur la confidentialité des consommateurs

L'arrivée de véhicules autonomes (AV ou véhicules autonomes) sur les autoroutes publiques se rapproche. Juste ce mois-ci (juin 2017), Nutonomy a annoncé un partenariat avec Lyft pour la R & D sur ses tests AV existants dans les rues de Boston. Lyft a annoncé hier qu'en 2025 il fournirait "au moins 1 milliard de manèges par an en utilisant des véhicules autonomes électriques". Aussi cette semaine, la firme japonaise de robotique ZMP a annoncé son intention d'avoir un taxi AV dans les rues de Tokyo à temps pour les Jeux olympiques de 2020. Le besoin de régulation AV est pressant.

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils