Le coût moyen de la violation diminue, pour la première fois jamais | Threatpost

NEW YORK: le coût moyen global d'une rupture de données l'année dernière a chuté de 11,4% de 2015 à 3,6 millions de dollars. La réduction est attribuée principalement à un dollar américain fort, avec des gains également compensés par une augmentation de 1,8% de la taille des infractions en 2016.

Les numéros proviennent de Peter Allor, stratège principal de la cyber-sécurité, avec IBM Security, qui, lors de l'événement Borderless Cyber, a discuté d'une étude sur le coût d'une étude sur le risque de données lancée par IBM, financée par IBM.

Aujourd'hui, Allor a noté que les résidents des États-Unis ont une chance sur quatre de devenir une victime de violation au cours des deux prochaines années. Ces mêmes personnes ont une augmentation de 2,1 pour cent de la probabilité d'une violation récurrente des données matérielles. Les personnes vivant en Afrique du Sud sont dans le groupe de risque le plus élevé avec 41% de chances d'être violées, suivies de l'Inde (40%) et du Brésil (39%). Les Canadiens et les Allemands sont les moins susceptibles d'être violés, tous deux avec une probabilité de 15 pour cent.

Pour les entreprises, at-il dit, la perte de clients est le plus grand contributeur au coût total d'une violation.

"Lorsque vous regardez la perte de coûts de l'entreprise, les infractions créent des taux de roulement ou de saturation beaucoup plus élevés. La question est: quel est le coût de l'acquisition d'un nouveau client pour remplacer un client perdu et combien a été perdu dans les opportunités? ", A déclaré Allor. Cette baisse des clients se produit environ 170 jours après la violation initiale.

Selon les calculs d'IBM, la perte d'activité représente 41 pour cent de l'impact de la violation. C'est suivi par 27 pour cent de …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils