La police métropolitaine du Royaume-Uni utilise encore 10 000 ordinateurs Windows XP

Les systèmes Windows XP hérités utilisés par les autorités publiques au Royaume-Uni restent préoccupants. L'épidémie de WannaCry le mois dernier suivie de l'épidémie actuelle de «NotPetya» – à la fois en utilisant une vulnérabilité corrigée dans les versions plus récentes de Windows, mais initialement non décalé dans XP – souligne le problème.

L'information obtenue par Steve O'Connell, membre de l'Assemblée de Londres et par un porte-parole du Parti conservateur pour la police et le crime, montre que le Service de police métropolitain (MPS ou Met) utilisait encore 18 293 XP sur leur réseau au moment de fournir les informations. Comme XP n'est plus pris en charge par Microsoft, il est laissé vulnérable à tous les nouveaux exploits tels que EternalBlue et DoublePulsar – et il semble que seule la tendance de WannaCry à échouer XP plutôt que de l'infecter ait empêché l'épidémie mondiale d'être bien pire Était.

La position de Met est plus précaire que celle impliquée par les chiffres d'O'Connell. Le mois dernier, le régulateur de la protection des données du Royaume-Uni, l'ICO, a publié des résultats (PDF) à partir d'une vérification consensuelle du Met. Tout en trouvant certaines zones de «bonnes pratiques», il a également noté d'autres domaines nécessitant une amélioration.

En particulier, un domaine d'amélioration comprend l'utilisation continue de XP sur certains ordinateurs de bureau et ordinateurs portables, ce qui entraîne «un risque résiduel pour les données personnelles». Mais en ce qui concerne WannaCry et NotPetya, ce risque est amplifié par des faiblesses dans les procédures de sauvegarde et de continuité métier de Met. "Les arrangements de sauvegarde pour les systèmes de fichiers ne sont pas testés pour s'assurer …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils