Europol demande une action contre le prolongement

Le prolongement en ligne contre les enfants est vaste, sous-déclaré, mal compris et en croissance. En réponse, Europol a publié simultanément un rapport avec des recommandations sur la façon d'aborder le problème et a lancé une campagne de sensibilisation «Ne pas faire».

«Les enfants utilisent de plus en plus l'environnement en ligne pour communiquer et former des relations, ce qui devrait être considéré comme une partie naturelle de leur développement», explique Steven Wilson, responsable du Centre européen de la cybercriminalité d'Europol. Cependant, notre responsabilité collective est de les éduquer sur les menaces qu'ils peuvent éprouver et de les protéger pour rendre l'environnement en ligne aussi sûr que possible. Là où quelque chose d'inattendu se déroule en ligne, nous devrions fournir des mécanismes de notification et de soutien clairs et efficaces afin qu'ils comprennent à qui s'adresser pour obtenir de l'aide. »

La campagne Say No est lancée conjointement avec un rapport (PDF) publié vendredi, qui appelle à des programmes de sensibilisation qui différencient une communication en ligne acceptable et inacceptable pour être inclus dans les programmes scolaires. La différence entre un comportement acceptable et inacceptable (d'un point de vue juridique par opposition à une perspective morale) fait partie du problème.

La nature du problème est également explorée à l'aide des informations recueillies par le Centre national des États-Unis pour la cybertyplie CyberTipline des enfants disparus et exploités. Il montre que les femmes victimes d'enfants sont critiquées de manière plus significative pour le matériel sexuellement explicite (84%) par rapport à leur sexe masculin …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils