Qu’est-ce qu’il faudra pour qu’on ait du bon sens concernant notre cybersécurité ?

Le bon sens manque cruellement chez les gens concernant la cybersécurité. On néglige des choses évidentes telles qu’un bon mot de passe et on continue à pleurer devant les dégats du cybercrime.


Le bon sens manque cruellement chez les gens concernant la cybersécurité. On néglige des choses évidentes telles qu'un bon mot de passe et on continue à pleurer devant les dégats du cybercrime.

Regardez dans les deux sens avant de traverser la rue. Lavez-vous les mains avant de quitter la salle de bain. Mettez une ceinture de sécurité lorsque vous montez dans la voiture. Ne pas manger de la neige jaune.

Ce sont des conseils connus par la plupart des gens. Mais en ce qui concerne la cybersécurité, le sens commun est rare. Il y a encore des milliers de personnes qui pensent que password est une bonne idée pour un mot de passe. En 2016, Keeper Security a examiné 10 millions de mots de passe volés dans des violations de données et 1,7 millions étaient “123456.”

Le bon sens manque cruellement chez les gens concernant la cybersécurité. On néglige des choses évidentes telles qu'un bon mot de passe et on continue à pleurer devant les dégats du cybercrime.

Crédit : CNET

Avant de rire de ces mots de passe stupides, ils montrent  surtout la tendance qu’on se fout totalement de nos propres données personnelles. C’est ce genre d’environnement qui ouvre la porte à des choses comme l’attaque massive de WannaCry, qui a largement proliféré parce que les gens hésitaient à passer à des logiciels plus récents et plus sécurisés.

En mars, le Pew Research Center a interrogé plus de 1 000 adultes américains sur ce qu’ils savaient de la cybersécurité. Des choses comme l’authentification à deux facteurs, qu’est-ce qu’un VPN et la sécurité du Wifi public. En moyenne, les personnes ont bien répondu à 1 question sur 13 et seul 1 % avait la bonne réponse. Avant de sourire d’un air entendu, passez donc le Quiz pour voir si vous êtes plus malin (j’ai eu 8/10), mais je triche, car je suis un expert…. auto-proclamé. En 2016, 629 millions de personnes ont été touché par un cybercrime.

Wannacry et d’autres menaces souligent le manque criant de bons sens concernant la cybersécurité. Mais c’est comme tout chose. Une bonne habitude doit s’acquérir avec la répétition encore et encore et un bon coup de pied au cul de temps en temps pour réveiller les endormis et stimuler les indécis. Jusque là, les mots 12345 seront encore la norme.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils