Le premier alliage superélastique de taille nanométrique – ScienceDaily

Les chercheurs de l'UPV / EHU-Université de Pays Basque ont exploré des propriétés de superélasticité à l'échelle nanométrique en fonction du cisaillement des piliers d'un alliage jusqu'à la taille nanométrique. Dans l'article publié par la revue scientifique Nature Nanotechnology les chercheurs ont constaté qu'en dessous d'un micron de diamètre, le matériel se comporte différemment et nécessite un stress beaucoup plus élevé pour qu'il soit déformé. Ce comportement superélastique ouvre de nouveaux canaux dans l'application de microsystèmes impliquant une électronique flexible et des microsystèmes qui peuvent être implantés dans le corps humain.

La superélasticité est une propriété physique par laquelle il est possible de déformer un matériau dans une mesure considérable, jusqu'à 10%, ce qui est beaucoup plus élevé que celui de l'élasticité. Donc, lorsque le stress est appliqué à une tige droite, la tige peut former une forme en U et lorsque le stress appliqué est retiré, la tige retrouve sa forme originale. Bien que cela ait été largement prouvé dans les matériaux macroscopiques, «jusqu'à présent, personne n'a pu explorer ces propriétés de superélasticité à des tailles micrométriques et nanométriques», a expliqué José María San Juan, chercheur principal de l'article publié par Nature Nanotechnology Et un professeur UPV / EHU.

Les chercheurs du Département de la physique de la matière condensée et de la physique appliquée de l'UPV / EHU II ont réussi à constater que «l'effet superélastique est maintenu dans de très petits appareils dans un alliage cuivre-aluminium-nickel». C'est un alliage avec mémoire de forme sur lequel l'équipe de recherche a été …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils