La recherche de gènes pour éradiquer les troubles sévères de la peau chez les chiens – ScienceDaily

Des chercheurs de l'Université d'Helsinki ont identifié un nouveau défaut de gène qui provoque un trouble héréditaire de la peau, une épidermolyse bulleuse chez les chiens. L'épidermolyse bulleuse, trouvée dans la race de chien de berger d'Asie centrale, se produit également chez les humains en raison d'un gène identique trouvé chez les canines et les humains.

Les troubles des plaies héréditaires de la peau se révèlent avec une gravité variable chez les humains et les animaux. Un symptôme typique de tous les types de maladies est une peau fragile facilement endommagée, suivie d'une formation de cloques et d'une abrasion de la peau. Ceci est causé par un défaut ou une déficience des protéines structurales de la peau.

"Le projet a débuté lorsque des cellules clochettes dans la peau et des membranes muqueuses ont été détectées dans différentes parties du corps chez des compagnons de nerf de chiens de berger d'Asie centrale. Cette constatation a suscité des soupçons d'un trouble héréditaire de la peau", a déclaré le chercheur Marjo Hytönen, membre du groupe de recherche dirigé par le professeur Hannes Lohi.

Les tests pathologiques effectués par l'Autorité finlandaise de la sécurité sanitaire des aliments Evira ont confirmé le diagnostic comme épidermolyse bulleuse. Dans les études génétiques menées par des chercheurs de gènes à l'Université d'Helsinki, le défaut du gène provoquant la maladie a été trouvé dans le gène COL7A1. Le gène est responsable de la production de collagène, un élément important dans la préservation de l'élasticité de la peau. Cette découverte a permis de préciser le diagnostic comme la forme dystrophique du trouble borgne récessif de la peau connu sous le nom de […]

Lire la suite (en anglais)

Note : Cet article est extrait et traduit automatiquement de flux RSS provenant de différents sites. Etant donné que ce sont des traductions automatiques, la qualité peut aller de l’acceptable au pire. Ces publications automatiques me servent à collecter suffisamment de données pour mes expérimentations avec le Deep Learning et le Framework TensorFlow.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils