Diandongosuchus – le phytosaur de transition à face étrange

                                    

                    
                 Diandongosuchus - le phytosaur de transition étrange face

            

    
    

        Le crâne du phytosaur Rutiodon, (AMNH 1), exposé au American Museum of Natural History à New York City. Crédit: David Moscato
    

La période triasique a été une période d'expérimentation reptilienne fantastique. Parmi les archosaures, il y avait l'ar plus d aetosaurs les prédateurs rauisuchians une abondance de dinosaures et de dinosaures précoce, les ancêtres des crocodiliens et plus . Au milieu de toute cette diversité, l'un des groupes les plus célèbres et les plus répandus étaient les phytosaures.
                                

                                       


      

Les phytosaures sont trompeusement de type crocodile, avec de gros corps jusqu'à 6 mètres ou plus, de longs museaux dentés et des membres étendus. Mais un examen plus approfondi révèle qu'ils ne sont pas du tout crocodiliens – leurs narines sont près de leurs yeux au lieu de la pointe de leurs museaux, par exemple – mais exactement où ils s'adaptent à l'arbre généalogique de l'archosaure est incertain. Et exactement comment ils sont devenus si croc-like est aussi mystérieux. Comme beaucoup de groupes de reptiles triasques, les phytosaures se conservent presque exclusivement dans les roches triasiques tardives, et à cette époque, ils ont déjà développé leurs caractéristiques emblématiques et se sont généralisés sur le supercontinent Pangée. Leurs années antérieures sont inconnues.

Mais le brouillard sur l'évolution précoce des phytosaurs a légèrement augmenté avec la découverte d'une nouvelle espèce: Diandongosuchus …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils