Une étude génétique révèle l'ascendance de Madagascar

                                    

                    
                 L'étude génétique révèle l'ascendance des personnes de Madagascar

            

    
    

        Pirogue de pêche traditionnelle du sud-est de Madagascar. Crédit: Thierry Letellier (INSERM).
    

(Phys.org) – Une grande équipe de chercheurs de France, de Madagascar, d'Indonésie, d'Allemagne et d'Australie a mené une étude génétique sur les personnes autochtones vivant à Madagascar. Dans leur article publié dans les procès de l'Académie nationale des sciences le groupe décrit leur étude, qui consiste à obtenir du matériel génétique de la part de personnes à travers l'île et à leurs efforts d'analyse révélés.
                                

                                       


      

Madagascar est, évidemment, une grande île située au large des côtes du Mozambique – il est devenu largement connu pour ses plantes et ses animaux uniques. Moins connu est que peuplent aussi l'île. Ils sont connus comme malgaches et sont censés avoir une ascendance africaine et asiatique. Ce qui n'a pas été clair, c'est lorsque les gens se sont installés pour la première fois à Madagascar et que les deux groupes se sont combinés. Les études antérieures impliquant les Malgaches ont cherché des pratiques culturelles ou linguistiques communes ou différentes, les gens de l'île partagent une famille de langue connue sous le nom d'Austronesian, qui est également parlée par des personnes vivant dans d'autres îles du Pacifique. Dans ce nouvel effort, les chercheurs ont cherché des informations plus précises en menant une étude génétique sur les personnes. Au total, les chercheurs ont recueilli des échantillons de 2700 personnes dans 257 villages de l'île – l'âge moyen des personnes testées était de 61.

L'équipe a effectué une analyse mtDNA des échantillons et a trouvé des contributions à peu près égales des lignées asiatiques et africaines – les lignées africaines se sont révélées plus fréquentes en Asie dans les chromosomes Y, ce qui suggère un biais masculin pour l'ascendance africaine. L'équipe a également constaté que le rapport de l'ascendance entre l'Asie et l'Afrique variait selon la situation géographique. Ceux qui vivaient dans les hauts plateaux centraux avaient plus d'ascendance asiatique, alors que ceux qui vivaient dans les côtes avaient plus d'ascendance africaine. Ces résultats, selon l'équipe, indiquent que le mélange s'est déroulé de manière hétérogène sur l'île, ce qui suggère que les personnes d'Asie et d'Afrique ont colonisé l'île indépendamment les unes des autres.

L'analyse a également suggéré que le mélange entre les deux groupes s'est produit il y a environ 500 à 900 ans, bien qu'ils notent que d'autres groupes ultérieurs d'ascendance asiatique / africaine se sont également produits. Ceci, suggèrent les chercheurs, indique que la séparation géographique peut entraîner des différences génétiques entre les personnes au cours de quelques siècles seulement.
                                                                

                                        
                                         Explorez plus loin:
                                         Personne n'est une île: l'histoire de l'ascendance génétique humaine à Madagascar
                                    

                                         Plus d'informations:
                                        Denis Pierron et al. Le paysage génomique de la diversité humaine à travers Madagascar, Actes de l'Académie nationale des sciences (2017). DOI: 10.1073 / pnas.1704906114

Résumé

Bien que situé à environ 400 km de la côte est de l'Afrique, Madagascar présente des traits culturels, linguistiques et génétiques provenant de l'Asie du Sud et de l'Afrique de l'Est. L'histoire de l'établissement demeure controversée; Nous avons donc utilisé une approche basée sur la grille pour échantillonner à haute résolution la diversité génomique (y compris les lignées maternelles, les lignées paternelles et les données génomiques) dans 257 villages et 2 704 personnes malgaches. Nous trouvons une descendance commune bantou et austronésienne pour tous les individus malgaches avec une contribution paternelle limitée d'Europe et du Moyen-Orient. La croissance démographique et démographique s'est produite récemment, ce qui suggère un règlement rapide de Madagascar au cours du dernier millénaire. Cependant, la répartition des ascendances africaines et asiatiques à travers l'île révèle que le mélange était sexué et s'est déroulé de manière hétérogène à travers Madagascar, ce qui suggère une colonisation indépendante de Madagascar d'Afrique et d'Asie plutôt que de colonisation par une population déjà mélangée. En outre, il existe des influences géographiques sur la diversité génomique actuelle, indépendamment du mélange, montrant que quelques siècles sont suffisants pour produire une structure génétique détectable dans les populations humaines.
                                        

                                
                                

                                                                                            

Référence de la revue:
                                                                                                             Actes de l'Académie nationale des sciences
                                                        
                                                        
                                                    
                                                

                                                                                               
                                        

                                    

                                    
                                    

                                    

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils