Les paléontologues résolvent le casse-tête pterosaure au bassin

                                    

                    
                 Les paléontologues résolvent le casse-tête pterosaure au bassin

            

    
    

        Une figure de hanche de pterosaure à partir du papier. Crédit: Greg Funston
    

Après une découverte en 2015 dans le parc provincial des dinosaures de l'Alberta, Greg Funston a perplexe pendant deux ans sur un os mystérieux essayant d'identifier les espèces d'animaux – ainsi que la partie du corps – l'os appartenait à.
                                

                                       


      

"Cela nous a confondu depuis longtemps, parce que c'est un cas inhabituel ", a déclaré Funston, un étudiant en paléographie d'UAlberta. "Il y a beaucoup de fonctionnalités, mais aucun d'entre eux ne sont comme tout ce que nous avons vu auparavant."

Funston pensait initialement que l'os pourrait appartenir à un dinosaure theropod ou à un oiseau préhistorique. Après une comparaison exhaustive avec d'autres espèces connues et l'opinion de l'expert en ptérosaur et de l'alumine d'UAlberta, Liz Martin-Silverstone, l'équipe savait que l'os faisait partie du bassin qui appartenait aux espèces de pterosaures, une ancienne espèce de reptile non-dinosaure typiquement associée au vol

Ils ont en outre identifié le bassin comme appartenant à un azhdarchid, un groupe de pterosaures étrangement proportionnés avec des têtes gigantesques, des cous longs et des ailes courtes proportionnées à leur taille corporelle.

Hindlimb a fourni un indice essentiel

"En examinant leur biomécanique, nous pouvons dire que ces animaux passaient probablement une partie considérable de leur temps sur le terrain", a déclaré Funston. "L'arme à feu était le membre postérieur. Nous trouvons généralement beaucoup d'os et d'os vertébraux de ces animaux, de sorte que trouver un bassin devint important pour comprendre si ces animaux passaient du temps sur le sol."

Funston a expliqué que les caractéristiques du bassin favorisent les suggestions précédentes selon lesquelles les azhdarchids étaient bien adaptés pour marcher sur terre. En dépit d'avoir longtemps des pierres avant et des ailes, au sol, la plupart des propulsions seraient venues de leurs membres postérieurs, tout comme la plupart des animaux terrestres. D'autres preuves ont été fournies par les cicatrices musculaires sur l'os, ce qui indique que les animaux auraient eu une forte musculature pour soutenir leur transport terrestre. Leurs ancêtres, par comparaison, ont probablement passé très peu de temps à se déplacer sur le sol.

"Si vous comparez ce renforcement musculaire à d'autres pètrans pterosaures, ces azhdarchidés sont un ordre de grandeur plus forts. Bien qu'ils aient pu voler, ce n'est généralement pas ce qu'ils faisaient. La forme du nous dit que cet animal était mieux construit pour faire face aux forces sur le terrain ", a déclaré Funston.

Il a spéculé que, contrairement à ses ancêtres volants, ces pterosaures se sont probablement adaptés aux déplacements terrestres pour accueillir non seulement les corps plus grands, mais aussi le «harcèlement terrestre», en chassant leur proie en adhérant à leur source alimentaire

.

Reconnaissance améliorée révélant des animaux plus rares

Funston a déclaré que lui et ses collègues, dirigé par son directeur de doctorat, le paléontologue de renommée mondiale Phil Currie, le professeur UAlberta et la Chaire de recherche du Canada en Paleobiologie des dinosaures, déplacent subitement l'orientation de leur recherche de terrain sur des animaux rares comme les pterosaures. Notoirement difficile à trouver parce que leurs os sont si fragiles et ne conservent pas aussi facilement, Funston a déclaré que la reconnaissance améliorée montre que les réponses aux [p


                                         Explorer plus loin:
                                         Le dinosaure à plumes trompeuse obtient enfin un nom
                                    

                                         Plus d'informations:
                                        Le premier matériel pelvien pterosaurien de la Formation du parc Dinosaur (Campanien) et les implications pour la locomotion azhdarchique, FACETS (2017). DOI: 10.1139 / facettes-2016-0067
                                        

                                
                                

                                                                                                                                        

                                                     Fourni par:
                                                                                                             Université de l'Alberta
                                                        

                                                        
                                                                                                    

                                                   
                                        

                                    

                                    
                                    

                                                                    

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils