L’Arabie Saoudite menace de déchirer le ballon si jamais il tombe à l’intérieur de ses frontières

Séisme diplomatique au Moyen-Orient. L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, puis l’Egypte et le Yémen ont annoncé lundi 5 juin qu’ils rompaient leurs relations diplomatiques avec le Qatar, un petit pays du Golfe pas plus grand que votre cuisine quand bien même vous habiteriez un studio. Ryad qui accuse son voisin Doha de “soutien au terrorisme”, c’est un peu comme si Haddad reprochait à Ribery d’écorcher le Français, ou Sellal à un balai d’être con.

Les diplomates qataris ont 48 heures pour quitter leurs postes dans le Golfe. Ryad a également fermé ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec Doha pour “protéger sa sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l’extrémisme”. Les compagnies aériennes Emirates, Etihad et Flydubai ont annoncé la suspension de tous leurs vols vers et en provenance du Qatar.

Mais le coup est rude pour cet Etat qui se targue de jouer un rôle régional et d’avoir été choisi pour organiser le Mondial 2022 de football. Surtout que le voisin saoudien a d’ores et déjà mis en garde le Qatar contre une éventuelle violation de territoire. Ryad a en effet menacé l’émirat de représailles “si par malheur le ballon tombe dans son territoire pendant la coupe du monde”. Et le risque que cela arrive est important vue la petite superficie du Qatar et la probable qualification de l’Uruguay qui compte Cavani, connu pour ses frappes dévissées, en pointe. L’Arabie…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils