la justice pourra ordonner la castration (à perpétuité) des contrevenants

La France a récemment décidé de lutter contre la manie masculine qui consiste à écarter les cuisses dans les transports en commun. Une habitude qui dérange … et qui sera bientôt passible d’une peine de castration à perpétuité.

Merci de fermer les jambes. Après New York, Tokyo et Séoul et Madrid, la ville de Paris a décidé de s’attaquer au « manspreading » dans les transports en commun. Ce phénomène répandu à travers le monde désigne une « habitude » masculine qui consiste à écarter les cuisses sur son siège de métro ou de bus, sans se soucier du bien-être de sa voisine ou voisin, situé(e) en face ou à côté. Soit un manque de civisme mêlé à une forte dose de machisme, selon ses adversaires.

Dorénavant, les contrevenants à la loi anti-manspreading seront verbalisés par le contrôleurs de la RATP. Les hommes qui s’asseyent en écartant les jambes pourront être condamné à la castration a perpétuité.

« Syndrome…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils