La grâce présidentielle va permettre au conseil des ministres d’être au complet ce jeudi

Les fêtes nationales commémorent chaque la mémoire du pays et glorifient son histoire. Pour le président algérien Abdelaziz Bouteflika, c’est aussi le jour de son « Bal-de-Grâces » sans vilain jeu de mots.

En effet, la branche d’olivier ou la colombe d’El Mouradia vient de décider de gracier de nombreux détenus; du simple voleur d’ail au « détourneur » de fonds publics, la bonté de son excellence peut toucher tout le monde des barreaux. Et cette année, la liste des pardonnés s’élargit : à l’instar des détenus qui ont réussi leurs examens de Bem ou de bac, plusieurs ministres, secrétaires d’état et parlementaires seront touché par la bienveillance et le peace and love présidentiel. Même si aucun ministre n’est actuellement en prison, plusieurs d’entre eux seraient impliqués dans des affaires de corruption ou de sécurité nationale, cette grâce prématurée serait préventive, elle permettra aux hauts fonctionnaires de l’état de…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils