Un antivitamine K à l’origine d’effets immuno-allergiques – 20/06/2017


Un antivitamine K à l’origine d’effets immuno-allergiques

Un antivitamine K à l’origine d’effets immuno-allergiques

Selon l’Agence du Médicament (ANSM), la fluindione, un antivitamine K (AVK) exposerait à un risque immuno-allergique. Pour les patients concernés, l’ANSM recommande de privilégier la prescription de traitement de la famille des coumariniques.

En plus du risque hémorragique commun à tous les anticoagulants, les antivitamines K (AVK), et plus particulièrement la fluindione, peuvent causer des effets indésirables d’ordre immuno-allergique. « La nature et la fréquence de ce type d’effets indésirables diffèrent entre la fluindione et les AVK de la famille des coumariniques (warfarine et acénocoumarol) », précise l’Agence du Médicament (ANSM). « Un arrêt précoce du…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils