RNSA : la France touchée profondément et presque uniformément par les pollens de graminées

Le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique), dans son dernier bulletin allergo-pollinique couvrant la semaine du 2 juin au 8 juin 2017, affiche une carte de France qui est dans le rouge (attestant d’un risque allergique très fort) concernant les pollens de graminées. Seuls le pourtour méditerranéen et la Corse sont moins touchés avec, spécifions-le, un risque allergique fort (ils sont dans l’orange) par les pollens de graminées. Le RNSA en appelle à une vigilance destinée à atteindre son zénith concernant les 25 à 30% de Français allergiques. Notons que les graminées ont un potentiel allergisant très élevé avec habituellement (c’est le cas en cette année) un pic dominant en juin.

Un tour d’horizon de la grande famille des graminées dont la pollinisation s’étend de mars à septembre et ce avec des pics

Les graminées constituent une grande famille botanique, regroupant pas moins de 12 000 espèces. Les graminées fourragères sauvages se révèlent comme des herbes, insérées sur la tige ou en touffes. On les retrouve dans les jardins, les pelouses, les prairies, les cultures, sur les rochers, en forêt, dans l’eau, les fossés et accotements de routes. Les graminées se révèlent anémophiles, c’est-à-dire que leur pollen est dispersé par le vent. Même une faible concentration de grains de pollens suffit pour déclencher une réaction allergique. Les allergiques ne sont donc pas, en ce moment, à la…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils